13 audiences fixées pour le procès « Paris bis »

Le procès du dossier « Paris bis », qui concerne l’enquête belge sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, débutera le 19 avril 2022 à 14h. Le tribunal correctionnel de Bruxelles l’a confirmé.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a confirmé, ce mercredi, que le procès du dossier « Paris bis », qui concerne l’enquête belge sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, débutera le 19 avril 2022 à 140.

Douze autres dates ont été fixées entre le 22 avril et le 20 mai.

Quatorze personnes sont prévenues dans ce dossier, pour répondre de participation aux activités d’un groupe terroriste et diverses autres infractions.

Le procès se déroulera le 19 avril à 14h00, le 22 avril à 09h00 et à 14h00, le 25 avril à 14h00, le 26 avril à 14h00 et le vendredi 29 avril à 09h00 et à 14h00. Il se prolongera ensuite les 2, 3, 9, 10, 13, 16, 17 et 20 mai à 09h00 et à 14h00. Le jugement n’est pas attendu avant la fin de l’année judiciaire.

Le 13 novembre 2015, trois commandos ont mené des attaques à divers endroits de la capitale française, tuant 130 personnes. Le 22 mars 2016, la cellule terroriste à l’origine de ces attentats a également frappé l’aéroport de Bruxelles-National à Zaventem et la station de métro Maelbeek à Bruxelles, provoquant la mort de 32 autres personnes.

Immédiatement après les attentats de Paris, une enquête judiciaire de grande ampleur a été lancée en France et en Belgique. Plusieurs suspects ont été identifiés et arrêtés. Les plus importants d’entre eux ont été remis aux autorités françaises et sont actuellement jugés à Paris. Les autres, complices présumés des auteurs des attentats de novembre 2015, seront jugés à Bruxelles, dans le cadre du procès appelé « Paris bis ».

La chambre du conseil de Bruxelles a renvoyé en correctionnelle quatorze des vingt inculpés de ce dossier. Douze des quatorze prévenus sont soupçonnés par le parquet fédéral de participation aux activités d’un groupe terroriste.

Il s’agit de Sammy Djedou, Youssef Bazarouj, Ayoub Bazarouj, Abid Aberkan, Ibrahim Abrini, Mohamed Rabhioui, Soufiane Al Aroub, Abdoullah Courkzine, Smaïl Farisi, Youssef El Ajmi, Zakaria Jaffal et Rafik El Hassani.

Ils sont suspectés d’avoir, par un acte quelconque, même minime, participé aux attentats commis sur le sol français en novembre 2015. Entre autres, il est reproché à certains d’avoir véhiculé à l’aéroport des personnes qui se rendaient en Syrie, parmi lesquelles les futurs auteurs des attentats de novembre 2015. Il est reproché à d’autres d’avoir aidé ces auteurs à se cacher avant ou après les attentats.

Les deux derniers prévenus, Lazez A. et Meryem E.B., sont soupçonnés respectivement d’infractions liées à la loi sur les armes à feu et de faux en écriture.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages