2 K.O (Diana & Charlotte), 3 OK (Oan, Alec et Valentine), tous à un haut niveau (vidéos) (Namur)

Oan, Alec et Valentine ont impressionné. Diana, malgré son professionnalisme reconnu par Typh doit céder sa place. Charlotte n’a pas pu défendre ses chances.

Arno Partissimo

Après sept émissions d’auditions intensives et à l’aveugle, les 4 coachs (Beverly Jo Scott, Typh Barrow, Black M et Christophe Willem) et les 60 candidats (parmi lesquels 8 Namurois) sélectionnés pour la suite de l’aventure se sont fait face, dans la lumière des projecteurs. Pour trois épisodes, l’heure est aux K.O.: trois candidats de la même équipe se retrouvent dans des joutes à distance, chacun chantant une minute durant, et leur coach détermine, souvent à contrecœur, lequel est embarqué pour les prochains lives. Les deux autres ayant la possibilité d’être sauvés par un autre coach. Ou de quitter le bateau.

Mardi, les candidats de notre province ont été reçus 3 sur 5.

À lire aussi | The Voice fait son grand 8 avec des Namurois qui ont leurs chances: portraits-concerts en vidéo

Oan Warnon a été le premier de nos représentants à se lancer dans la fosse aux lions, toujours avec sa voix rocailleuse mais en français, cette fois, sur un titre de Gims, Je te pardonne.

Une performance toujours aussi charismatique et profonde de la part du Plantois de 18 ans qui nuance toutefois:  » j’ai eu tellement de retours positifs après mon blind que je voulais que ma prestation soit nickel. Mais à force de me mettre la pression, j’aurais pu faire mieux. Je n’avais pas envie de cette étape: si moi ou un autre restait, il y en avait tout de même deux qui devaient partir, avec qui l’on a créé un lien unique. Comme une mini-famille. Après que Typh m’ait gardé, j’ai dû quitter le plateau et on m’a retiré l’oreillette. Je n’ai même pas su tout de suite le sort des deux autres. C’est dur.  » Mais Oan est très heureux de prolonger le plaisir pour  » bouger, s’assumer, oser » lors de sa prochaine apparition, en direct.

Toujours chez Typh, Valentine Martens, et son piano fétiche, a bénéficié du même scénario sur le tube de Zaho, Tourner la page. « Gérer le piano et la caméra, ce fut un gros stress « , explique la Bomeloise de 18 ans.

Sans encore faire le show et toujours en français, en accord avec sa coach et MC Solaar en soutien pour modérer son envie de s’emballer, Valentine a séduit en simplicité et sa force d’interprétation. Ambiance de feu, à la clé, dans le kot d’une amie, plein à craquer, où la pianiste joviale retrouvait son fan-club.

Cela, au détriment d’une autre Namuroise, l’Ukrainienne Diana Kovalova (22 ans), particulièrement à l’aise (« un bon stress ») sur un titre soul et groovy d’Angie Stone. Le choix était cornélien pour la coach. Et Diana d’être chagrinée de quitter le jeu. « J’avais la sensation que tout allait bien se passer, qu’au pire je pourrais être repêchée. J’étais surtout triste de comprendre que je ne pourrais pas en montrer plus. Je rêvais de pouvoir incarner une chanson dans une chorégraphie. « 

Mais Diana n’a pas lésiné sur le câlin à sa coach et aux deux autres candidats. « Le parcours fut court mais il va trotter dans ma tête et m’a ouvert à d’autres possibilités. « 

Chez BJ, Alec Golard (22 ans, établi à Namur mais originaire de Mont-Saint-Guibert) a offert une nouvelle interprétation enlevée d’un titre de Lewis Capaldi. La mama l’a encouragé à prendre sa place. « C’est vrai que j’ai très peur de m’imposer, il y a peut-être un blocage dont The Voice pourra me sortir. « 

Dans ce jeu d’équilibriste entre les notes, Alec en avait loupé une lors des répétitions. Ce qui avait fait dire à sa coach que ça la rassurait de le voir se casser la gueule, tant elle a peu de choses à corriger chez son candidat solaire. « Je fais encore pas mal d’erreurs, quand même, trop à mon goût.  » Pour la suite, Alec espère relever d’autres défis.  » J’ai envie de faire découvrir mon univers au monde… mais aussi d’intégrer les univers des autres. »

La 5e candidate, Charlotte Renwa (35 ans, de Purnode) n’a malheureusement pas eu la chance de défendre ses chances, forfait car victime du Covid. Dommage tant sa sincérité avait été salvatrice lors des blinds.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages