5 ans avec sursis (Namur)

La victime, qui a porté également des coups de couteau, a été considérée comme étant en état de légitime défense

Le tribunal correctionnel de Namur a prononcé jeudi une peine de prison de 5 ans assortie d’un sursis probatoire de 5 ans pour ce qui excède la détention préventive effectuée à l’encontre d’un prévenu qui devait répondre de tentative de meurtre. La victime de celle-ci, qui a également porté des coups de couteau, a été reconnue en état de légitime défense, elle bénéficie de la suspension du prononcé de la condamnation pour une période de 2 ans. Une enquête de faisabilité relative à une peine de travail et une enquête sociale seront réalisées concernant deux complices de l’auteur de la tentative de meurtre.

Un jeune né en 1999 se baladait rue de Fer à Namur le 28 mars dernier lorsqu’il a bousculé par inadvertance trois passants, nés en 2002, 2000 et 2003. Éméchés, ceux-ci se sont montrés menaçants et ont porté des coups à la victime. Pour se défendre, celle-ci a sorti de son sac une arme d’airsoft, avant de donner des coups de couteau à deux de ses assaillants et de prendre la fuite. Poursuivie par le troisième, elle recevra elle-même un coup de couteau à l’abdomen et plusieurs coups de pied à la tête et à la nuque.

Si le passant se promenant seul avait été initialement inculpé de tentative de meurtre, ses coups ayant occasionné une perforation du poumon et d’importantes blessures au bras de deux prévenus, le substitut Seminara estimait lors de l’audience du 21 octobre que celui-ci était en état de légitime défense et n’avait retenu à son encontre que la prévention de port d’arme prohibée, celui-ci étant porteur d’un couteau de camping et d’un cran d’arrêt.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages