5 pistes pour ne pas vous perdre dans le programme tout en détours d’un BANAD 2022 XXL

Le BANAD ouvre les portes de 7 nouveaux lieux en 2022, dont l’étonnante ancienne banque Brunner et ses tapisseries japonaises, dans la rue de la Loi.

ÉdA – Julien RENSONNET

Le BANAD fait désormais partie des rendez-vous culturels incontournables à Bruxelles. Le festival Art Nouveau et Art Deco revient en 2022 « pour une édition XXL » avec près de 50 lieux ouverts. Et des dizaines de visites.

Suivre @JulienRENSONNET

Elle passe inaperçue derrière sa façade crème décrépite, noircie par les milliers de voitures qui l’honorent chaque jour de leurs microparticules crachées dans la rue de la Loi. Pourtant, ce canyon automobile aux falaises de bureaux de la Commission européenne recèle encore des pépites. Celle-ci, ce sont les chercheurs d’or du BANAD Festival qui l’ont extraite du tout-venant minéralisé. Car quand on arrive sous sa coupole, la salle des guichets de l’ancienne Banque Brunner éblouit avec plus d’éclat encore que les pierres précieuses jadis entreposées dans ses caves.

L’hôtel de maître éclectique, bâti néoclassique en 1860 mais reconverti Art Nouveau vers 1900 par l’architecte Léon Govaerts, fait partie des 7 nouveautés du programme 2022 du BANAD. Le festival revient pour sa première édition post-pandémie avec un programme que ses organisateurs d’Explore. Brussels (*) qualifient d’XXL.

Sur 3 week-ends, une cinquantaine de lieux seront ouverts. Histoire de se convaincre que « Victor Horta, ce n’est pas qu’une station de métro », plaisante Julien Staszewski, Directeur d’Explore. Brussels. Mais le BANAD propose aussi des visites familiales, des promenades piétonnes et cyclistes, des visites réservées aux PMR ou aux personnes déficientes visuelles et auditives, des conférences ou des événements plus funs. Voilà 5 pistes pour vous aider à réserver. Bon à savoir avant tout: les réservations s’ouvriront le 8 février à 14h.

(*) Explore. Brussels réunit 4 associations: ARAU, Arkadia, Bruxelles Bavard et Pro Velo

17 lieux inédits et un plongeon

« Le BANAD est là aussi pour compléter notre cartographie patrimoniale de Bruxelles », estime Marion Alecian, présidente d’Explore. Brussels. C’est pourquoi le festival vous ouvre chaque année les portes de lieux encore inexplorés. Ils sont 7 en 2022, si l’on excepte les Bains de Saint-Josse, où le ticket du festival n’est pas nécessaire pour nager. Outre l’ancienne banque Brunner rue de la Loi, vous pénétrerez aussi l’ancien Institut Coppez (avenue de Tervueren), la maison-atelier du peintre Arthur Rogiers (rue Charles Quint), la maison Van Hoof (bvd Lambermont), l’ancien hôtel de la RTT (rue des Palais), l’ancien siège de la RVS (rue Royale) et la Maison Langbehn (rue Renkin).

2Des visites aux 4 coins de Bruxelles

C’est un leitmotiv du BANAD: ne pas se focaliser sur le centre touristique ou les communes de 1re couronne. Cette éthique avait été particulièrement appréciée lors d’une édition sous covid en 2021. Elle n’a aucune raison de ne plus séduire en 2022. Vous pourrez donc vous balader dans le quartier du Meir à Anderlecht (13/03 ou 19/03), au square Coghen à Uccle (13/03), dans les cités-jardins de Forest (13/03), sur les traces des oies de Ganshoren (20/03), dans les effluves de biscuits de Koekelberg (26/03), ou dans l’entre-deux-guerres de Woluwe-Saint-Pierre (27/03). La proposition la plus intrigante? La promenade à Jette, derrière le… chien de Magritte (19/03)

3L’Art Nouveau à portée d’enfants

Les familles ne sont pas oubliées par le programme du BANAD 2022. Plusieurs visites et promenades s’adressent ainsi aux plus jeunes. C’est le cas d’une enquête policière à la lampe de poche dans les archives du CIVA (12/03), d’un atelier diorama aux étangs d’Ixelles (19/03) ou d’une expo à la Maison Autrique, qui se consacre aux maisons-ateliers des stars de l’Art Nouveau avant d’inviter vos kets à peindre leur propre architecture (27/03).

4Une bière aux parfums Art Deco?

Vitraux, boiseries, comptoirs ouvragés: et si vous dégustiez une petite mousse comme on se l’offrait à la Belle Époque? C’est la proposition de Bruxelles Bavard, qui vous emmène pour 3 promenades (12, 19 et 26 mars) depuis la Bourse vers les estaminets Art Nouveau et Art Deco du centre de Bruxelles. Le circuit passe des grands cafés lumineux du début XXe aux salons feutrés de l’entre-deux-guerres. Et vous donne le temps de descendre deux pintes. Si vous avez encore soif, sachez qu’Arkadia organise aussi une tournée des grands-ducs dans les lieux de fête, du Falstaff au Cirio en passant par l’Archiduc (19 mars).

5Les femmes aussi ont fait l’Art Nouveau

Victor, Henry, Paul, Léon, Ernest, Octave… Ça fait beaucoup de testostérone au palmarès de l’Art Nouveau. Pourtant, les femmes ont activement participé à faire du style architectural la carte d’identité bruxelloise tant elles étaient nombreuses à pratiquer l’artisanat que l’Art Nouveau chérissait. Une conférence d’Alice Graas déconstruira l’invisibilisation dont les artisanes prisées par les « grands noms » du « patrimoine » sont encore aujourd’hui les victimes. Un passage à la trappe étonnant alors que « l’Art Nouveau accordait une importance égale aux arts et aux artisanats ». Ainsi, qui se souvient du prénom de Madame Cauchie, mentionnée au fronton de la maison du fameux couple? Et bien, sachez qu’elle était peintre et s’appelait Carolina Voet.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages