520 000 € pour soutenir le commerce (Namur)

Les deux opérations seront reconduites, a décidé le conseil communal en décembre dernier.

Ville de NAmur

La Ville a consacré en 2021 plus de 500 000€ pour encourager la vitalité commerciale, au centre comme en périphérie. Ces mesures seront reconduites.

L’enveloppe de départ était fixée à 500 000€. La Ville de Namur en a finalement dépensé 20 000 de plus, en 2021, pour soutenir les commerces nouveaux ou déjà présents sur son territoire. Ces aides pilotées par l’échevinat de Stéphanie Scailquin, en charge de l’attractivité urbaine et de l’emploi, étaient de deux types.

1« Je Commerce » (295 000€ pour 38 projets) Cette prime s’adressait aux commerçants nouveaux sur Namur et s’installant dans une cellule vide, tant au centre qu’en périphérie. Ils étaient 27 en centre-ville, quatre à Jambes, trois à Bouge, deux à Wépion, un à Salzinnes ainsi qu’à La Plante. « Une majorité d’entre eux répondent à des enjeux actuels ou à des besoins non rencontrés au centre, commente l’échevine. Mobilité durable, économie circulaire, circuits courts, lieux de convivialité, puériculture… D’autres ont pris place en périphérie, ce qui nous permet de répondre aux enjeux de proximité dans les quartiers. »

Le montant de la prime, qui plafonnait à 11 500€, a été calculé en fonction de différents critères, dont la pertinence du lieu d’implantation. Un projet s’est ainsi vu aidé spécifiquement parce qu’il s’installait dans une galerie commerciale, modèle que l’on sait en souffrance. En outre, 18 projets ont reçu une bonification en raison de leur attention aux aspects socio-économiques, comme le recours aux produits et à l’emploi locaux, le zéro déchet et le recyclage.

2 « Pulsa (c)tion » (225 000€ pour 29 projets) Cette opération visait les commerces et entreprises déjà installés à Namur et qui s’inscrivent dans une démarche collective d’animation commerciale. L’échevine illustre le genre de projets soutenus: « Vous avez pu déjà croiser la fresque des Molons, participer au Bistro et Chefs, apprécier façades et rues commerçantes embellies pour les fêtes, retrouver une ambiance plus conviviale et festive à Salzinnes ou Jambes, découvrir un marché de Noël organisé par un restaurateur et des artisans, des vitrines vides transformées en présentoir pour créateurs et créatrices. Sans imposer les projets, la Ville de Namur a parié sur les entreprises et leurs idées et besoins. Les idées fusent, d’autres doivent encore se concrétiser en 2022 comme des actions pour les parkings du centre-ville, des opérations de fidélisation sur Bouge ou dans d’autres commerces. »

Tout ceci n’était pas un one-shot. En décembre dernier, le conseil communal de Namur a décidé d’inscrire ces deux mécanismes de soutien commercial dans la durée.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages