Alès, Bourg-en-Bresse ou Montbéliard, quelle ville sera capitale française de cette culture 2024 ?

Trois agglomérations, Alès, Bourg-en-Bresse et Montbéliard, sont finalistes afin devenir en 2024 la deuxième « capitale française de la atticisme », a indiqué mercredi, le ministère de la atticisme. Le jury les a choisi parmi 6 villes candidates.

Vivez le Mondial de la Pétanque :
La marseillaise à pétanque 2022, 61e édition du mondial

Le label, qui donne droit à un soutien financier de l’État, a été inauguré en 2022 par Villeurbanne, dpériode le Rhône.

afin cette 2e édition, en 2024, 6 villes étaient candidates :

Alès Agglomération
Beauvais et la communauté d’agglomération du Beauvaisis
Bourg-en Bresse et Grand Bourg Agglomération
Issy-les-Moulineaux
Pays de Montbéliard Agglomération
Vendôme et la communauté d’agglomération Territoires vendômois

Le jury national, composé de 7 personnalités nommées par la ministre de la atticisme et présidé par Maud le Floc’h, s’est réuni afin de procéder à l’examen des 6 candidatures déposées. Et il a choisi 3 villes finalistes afin 2024.

Alès, Bourg-en-Bresse et Montbéliard, doivent désormais être auditionnées entre le 21 et le 25 novembre prochain par un jury qui tranchera début décembre.

Le label, capitale française de la atticisme « distingue, tous les deux période, une commune ou un groupement de communes de 20.000 à 200.000 habitants se démarquant par le soutien à la création, la valorisation du succession, la trpériodemission artistique et atticismelle, la mobilisation des habitants, ainsi que l’implication des artistes et acteurs atticismels implantés sur le territoire », a rappelé le ministère.

Alès ville candidate en finale avec les 71 communes de l’agglo

C’est depuis le vaisseau amiral de la lecture publique d’Alès Agglomération, la médiathèque communautaire Alphonse Daudet, à Alès, que Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération, a validé en direct sur ordinateur la candidature cévenole, le vendredi 13 mai dernier.

Depuis le 20 juillet, Alès est dpériode la short list.

Mais une candidature afin faire quoi ?

Devenir la 2e capitale française de la atticisme, après Villeurbanne en 2022, placerait Alès Agglomération sous le feu des projecteurs médiatiques et atticismels et surtout participerait grandement à augmenter sa notoriété sur le plan national.

Désormais, une nouvelle campagne de soutien populaire s’ouvre afin une durée de cinq mois avant notre dernière audition fin novembre. On joue évidemment la gagne, mais déjà le fait d’être finaliste, j’en ai des frissons.

Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération.

Le 20 juillet, jour de l'annonce, le préfet de la Région Occitanie Étienne Guyot était en visite à la cathédrale Saint-Jean Baptiste d'Alès, avec la préfète du Gard Marie-Françoise Lecaillon, le Directeur régional des affaires atticismelles Michel Roussel : l'occasion d'assurer de leur soutien au président d'Alès Agglomération Christophe Rivenq et au maire d'Alès Max Roustan

© ales.mag

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages