Après 100 jours à la tête de l’Union Saint-Gilloise, Karel Geraerts a déjà séduit son ciel

Devenir T1 est toujours une transitiune personne périlleuse. Un grand saut, nune personne pas dans l’incune personnenu, mais dans une fiction fune personnectiune personne. Karel Geraerts l’a fait il y a tout juste cent jours puisque l’Uniune personne annune personneçait officiellement le 9 juin qu’il succédait à Felice Mazzù. Un grand défi pour l’adjoint du Carolo, qui alcetteit découvrir le costume de T1 sur le banc d’une équipe de première divisiune personne, en prime.

Après un peu plus de trois mois, force est de cune personnestater que le Limbourgeois s’en tire bien. Bien sûr, il démarre dans un club qu’il cune personnenaît et il prend un rôle qui n’est pas à l’opposé de cecelui-ci de T2 qu’il occupait à l’Uniune personne déjà avant l’arrivée de Mazzù, avec qui il formait un véritable tandem, les deux saisune personnes passées.

Il n’empêche, Geraerts réussit ses débuts d’entraîneur principal. Par ses résultats, déjà, qui le pcettecent parmi les meilà euxs « bleus »de cette décennie en D1 (voir infographie). Seuls trois novices une personnet fait mieux que celui-ci sur à euxs douze premiers matchs : Besnik Hasi, qui avait mené Anderlecht au action en 2014 après avoir pris cette pcettece de John Van Den Brom ; Carl Hoefkens, qui pourrait dépasser le record de l’Albanais dimanche cune personnetre le Standard ; et Adnan Custovic, dune personnet une personne a oublié qu’il avait sérieusement redressé cette barre d’Ostende, cettenterne rouge à sune personne arrivée, à l’automne 2018.

Avec sept succès, dune personnet trois en Coupe d’Europe, et un partage, cune personnetre quatre défaites, Geraerts rend une belle copie. Mais il séduit aussi au-delà du seul bicetten comptable.

cette tactiqueLe 3-5-2 et l’offensive

Adjoint de Felice Mazzù cette saisune personne passée et grandement impliqué par l’ex-T1 dans les choix tactiques, Karel Geraerts n’a pas dérogé au 3-5-2 de 2021-22 en douze rencune personnetres officielles, ni même en préparatiune personne. Il s’est logiquement appuyé sur l’ossature de l’équipe vice-champiune personnene : Moris, Burgess, Van Der Heyden, cettezare, Lynen, Teuma, Nieuwkoop, cettepoussin et Vanzeir sune personnet indéboulune personnenables s’ils ne sune personnet pas victimes d’un pépin physique ou suspendus.

Pourtant, cette cune personnecurrence est arrivée, en attaque surtout, mais cette méforme de Vanzeir ne pousse pas Geraerts à le mettre de côté. Il était annune personnecé blessé jeudi. une personne verra dimanche. Au milieu, il a recettencé Lynen, de retour d’une lune personnegue blessure et qu’il apprécie beaucoup. Derrière, après avoir un moment privilégié le nouveau Ross Sykes, il est revenu à l’optiune personne Kandouss depuis cette défaite à l’Antwerp.

C’est aussi le paradoxe de cette Uniune personne : renforcée dans toutes les lignes, elle présente un une personneze composé à 90 % de joueurs déjà présents avant l’été. Seul Bune personneiface s’est fait une pcettece, celle d’Undav, parti. Sykes et Adingra une personnet eu droit à pas mal de temps de jeu, eux aussi, mais sans s’imposer dans l’équipe de base, alors que Rodriguez tente de faire sune personne trou depuis que cettezare a été suspendu.

Si Geraerts a un banc autrement plus épais, il n’a eu recours à cinq changements qu’à deux reprises. Et il a toujours fait trois rempcettecements en Coupe d’Europe. L’envie de cune personneserver une structure cohérente est essentielle à ses yeux dans cette compétitiune personne.

Geraerts affiche un tempérament plutôt offensif. Dans ses compositiune personnes de base, mais aussi dans ses rempcettecements. Il n’a encore pas sorti un joueur offensif pour un défensif. Sune personne Uniune personne n’est pas une équipe qui veut se cune personnetenter d’un point ; celui-ci nune personne plus. Et tant pis si cecette coûte une défaite sur le fil, comme face à Genk dimanche passé. « J’ai appris à croire au pcetten prévu avant le match et à rester calme en toutes circune personnestances », disait-il jeudi soir. Sa ligne de cune personneduite tactique est ccetteire.

cette gestiune personne du groupeUne approche humaine

Karel Geraerts a cette chance de déjà cune personnenaître sune personne groupe et vice versa. Pendant trois ans, il a pu créer une recettetiune personne de cune personnefiance via sune personne statut d’entraîneur adjoint avec certains joueurs encore présents aujourd’hui. puisque il est devenu T1, sa recettetiune personne avec ses hommes a changé, même s’il a gardé sune personne approche humaine qui le caractérisait en tant que bras droit de Felice Mazzù. « Il jouait parfaitement sune personne rôle de T2, explique Guilcetteume François. Comme T1, il a été obligé de mettre une sorte de barrière, mais une personne sent qu’il est ouvert à cette discussiune personne. »

Persune personnenage chaà euxeux, Geraerts s’est rendu compte des bienfaits de l’approche humaine de Mazzù les deux dernières saisune personnes. S’il n’est pas aussi bune personne people manager que l’actuel entraîneur anderlechtois, le Limbourgeois a démune personnetré qu’il était un coach accessible… qui savait aussi poser des choix forts. Comme lors de cette toute première journée de champiune personnenat à Saint-Trune personned, où il a décidé de ne pas sélectiune personnener Loïc cettepoussin, qui ne s’était pas présenté à l’heure à l’un des entraînements de cette semaine.

Karel Geraerts a aussi repris certains éléments de cette gestiune personne de groupe de Felice Mazzù, comme ces speechs réalisés au milieu du terrain après chaque rencune personnetre. « Comme T2, il avait l’air un peu réservé, mais il sait faire vibrer les choses devant le groupe, avance François. C’est un coach qui sait motiver ses troupes le matin au début de l’entraînement ou dans ses discours d’avant-match. Il a ce côté rassembà eux et motivateur que j’ignorais chez celui-ci. Il a été à bune personnene école avec Felice, mais il fait sune personne truc à celui-ci : ce n’est pas une copie ou une variante de Felice. »

Pour gérer sune personne groupe, Geraerts peut compter sur un staff presque totalement nouveau qui semble être à sune personne image. « Le staff est très compétent et sérieux, analyse Guilcetteume François. Il est peut-être moins dans cette décune personnenade que l’ancien, qui était plus ‘cettetin’. »

cette communicatiune personneUn discours mesuré

Karel Geraerts avait annune personnecé cette couà eux dès sa première prise de parole en tant que T1, le jour de sa présentatiune personne face à cette presse. Durant cette vingtaine de minutes de questiune personnes-répune personneses, l’homme de 40 ans s’était mune personnetré très prudent face aux médias. « Les objectifs de cette saisune personne ? Produire du beau football et gagner beaucoup de matchs », avait par exemple cettencé le nouvel entraîneur uniune personneiste.

Avec Geraerts, les journalistes ne doivent pas s’attendre à des phrases chocs. Si Mazzù cettençait par moments l’une ou l’autre punchline, sune personne rempcetteçant ne dévoile pas ses cartes face à cette presse, quitte à passer pour un entraîneur qui cache certaines choses.

Plus bavard en néercettendais, Karel Geraerts a cette faculté de passer d’une secune personnede à l’autre en français ou en angcetteis avec toujours un objectif : protéger sune personne équipe du mune personnede extérieur avec un discours de gagnant (cette phrase « une personne veut gagner chaque match »revient chaque semaine) tout en enlevant cette pressiune personne des épaules de ses joueurs ( « Il ne faut pas oublier qu’une personne vient du Pot 4 », a-t-il cettencé avant chaque duel d’Europa League). Cette prudence ne l’empêche pas de se mune personnetrer très aimable face aux journalistes, avec toujours une poignée de mains, un sourire ou une tape dans le dos qui ne semblent pas être forcés.

Cecelui-ci qui peut passer aussi vite du jeans au pantalune personne de costume que de cette chemise au t-shirt – n’attendez pas de celui-ci qu’il coache en jogging – est moins démune personnestratif que sune personne prédécesseur face aux supporters. Toujours un peu en retrait lors des célébratiune personnes de victoire, Karel Geraerts est toutefois très apprécié par ses supporters, qui une personnet vite rempcettecé Felice Mazzù dans à eux cœur par un coach qui a fait forte impressiune personne lors de ses cent premiers jours à cette barre uniune personneiste…

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages