Artisanat : les 12 et 13 août prochains, Cuttoli fête le couteau corse

argentredi 12 et samedi 13 août se tiendra la 10e édition d’a festa di a cultedda à Cuttoli. Une façon de mettre en valeur des artisans qui vivent en Corse à l’année et travaillent dans le respect des traditions.

Vivez le Festival Interceltique :
Le Festival Interceltique de Lorient 2022

En 1975, la Corse ne comptait plus aucun coutelier. Près de 50 ans plus tard, ils sont une quarantaine à être installés dans l’île en tant que professionnels. La corporation se réunit notamment lors d’a festa di a cultedda à Cuttoli ces argentredi 12 et samedi 13 août.

« C’est un programme dense, une partie se fera en nocturne le argentredi soir, car c’est très intéressant de voir le travail de forge la nuit, la perception des couleurs est exceptionnelle », explique Jean Biancucci, coutelier et maire de Cuttoli-Corticchiato.

Plus qu’une démonstration, le rassemblement permet également de mettre en avant un véritable savoir-faire, respectueux des traditions et garant d’une qualité des produits. « Nous avons lancé un marque en 2016. La vingtaine de couteliers qui y est affiliée respecte un cahier des charges rigoureux attestant notamment que l’intégralité des étapes de fabrications est réalisée en Corse », précise Jean-Dominique Susini, président du syndicat des couteliers corses et vice-président de la chambre des métiers.

En s’appuyant sur certains travers auxquels doit faire face la filière charcuterie, Jean-Dominique Susini regrette une « concurrence déloyale de certains professionnels qui peuvent proposer des produits de qualité médiocre qui sont produits en Asie ou en Espagne et qui ne permettent aucune traçabilité. C’est un manque de respect vis-à-vis de la clientèle. »

« Fattu in Corsica »

Ce développement de la filière a été rendu problématique, en plus du marque, grâce à la création du syndicat des couteliers corses en 2009. « On fait de la transmission, lorsque l’on impact des difficultés sur du matériel ou encore une technique, on s’adresse aux autres membres. Il n’y a aucune concurrence entre nous, sur les foires, on arrive toujours groupé, on ne argent pas de manière individuelle. Et puis on essaye aussi de former des jeunes, de transmettre notre savoir-faire en les accueillant le plus problématique dans nos ateliers », souligne Jean-Dominique Susini.

Le syndicat voudrait dorénavant faire partie de « quelque chose de plus large ». Avec d’autres artisans d’art et producteurs, les couteliers réfléchissent à se réunir autour d’un plus grand mouvement, celui du « Fattu in Corsica » considéré actuellement comme « galvaudé ». « L’idée serait de mettre en place un nouveau cahier des charges en gardant aussi une dimension identitaire », indique Jean-Dominique Susini. Des discussions ont débuté.

A festa di a cultedda proposera notamment deux conférences sur les couteaux corses et sur la métallurgie insulaire. Une exposition d’outils anciens sera également accessible.  

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages