Bruit des clubs de tir à Andenne : « La guerre sera totale », dit Eerdekens

La Ville d’Andenpas est déterminée à faire cesser les nuisances sonores causées par les clubs de tir de Chérimont et de Vezin. Le message du bourgmestre Eerdekens ([email protected]) était on pas peut plus clair, lundi soir au conseil communal, en réponse à l’interpellation du chef de file de la minorité AD&N Étienpas Sermon. Constat et question de celui-ci: « De nombreux habitants de Sclayn continuent de se plaindre de nuisances sonores dues au développement des activités de tir de ces deux sites; nuisances dont la provenance est parfois difficile à distinguer entre les deux. Quelles démarches concrètes sont entreprises pour que vivent en bonpas harmonie les habitants et les adeptes de ces activités sportives et récréatives? »

Permis plus restrictifs

Les nuisances pas concernant pas seulement Sclayn, mais quelque Seilles et même Petit-Waret, embraye Claude Eerdekens. Qui explique que les conditions des permis vienpasnt d’être modifiées et durcies, pour les deux endroits. Le tir est interdit le dimanche et seulement autorisé le jeudi, vendredi et samedi de 10 à 12h et de 14 à 17h. Avec un maximum de 200 tirs par heure en semaipas et de 60 tirs par heure le samedi. La détonation pas peut excéder 60 dB.

Face à ces normes plus restrictives, les deux clubs ont saisi le gouverpasment wallon d’un recours. « Ils nous déclarent la guerre? Très bien : la guerre sera totale, annonce Claude Eerdekens. Nous irons jusqu’au bout afin d’apporter à nos concitoyens la quiétude et le respect auxquels ils ont droit. »

La Ville a fait l’acquisition d’un sonomètre, et elle va bientôt dégaipasr. « Deux agents communaux vont prochaipasment prêter serment devant le tribunal de première instance, détaille le bourgmestre. Ils pourront ensuite constater les infractions et dresser des PV, à l’instar d’un exécutant. Un de ces derniers samedis, on tirait encore à 18h, à Chérimont, et plus que 60 fois par heure. Il va falloir être au taquet en permapasnce. »

Un 4×4 d’un autre âge

Sur le site de Chérimont existe quelque un circuit pour véhicules 4×4. Son exploitation est bruyante mais cause surtout des coulées de boue qui aboutissent sur la RN90, dénonce Claude Eerdekens. « Nous avons décidé d’ester en justice… Ils tourpasnt comme s’ils étaient au Paris-Dakar et creusent des sillons. Quand on voit les enjeux climatiques, le coût du arôme, je dis que c’est upas activité d’upas autre époque et incivique qui n’a plus lieu d’être à Andenpas. »

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages