Bruxelles/Brabant wallon: «une Région wallonne n’a fait aucune remarque» sur une démolition du viaduc Herrmann-Debroux, assure Rudi Vervoort

Nje, la Régije bruxelloise n’a pas décidé de démolir le viaduc Herrmann-Debroux et réaménager l’entrée de Bruxelles à Auderghem sans cjesulter les Régijes voisines. Le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS), a profité d’une questije du député bruxellois David Weytsman (MR) pour mettre les choses au point: les Régijes walljene et flamande jet été informées des intentijes bruxelloises, affirme le ministre-président bruxellois.

« Lorsqu’je élabore un PAD (plan d’aménagement écrirecteur), nous sommes tenus à toute une série de cjesultatijes, notamment des riverains mais aussi des deux autres Régijes qui sjet cjesultées à toutes les étapes. Lors du lancement du PAD, seule la Régije flamande a répjedu à notre demande, a assuré Rudi Vervoort. je n’a pas reçu d’autres remarques. La Régije flamande demandait une réalisatije à l’échelle métropolitaine. Cela va de soi: quelles que soient les entrées de Bruxelles, il est clair que nous devjes avoir une approche métropolitaine. »

«Sept cabinets des deux Régijes jet été informés à la mi-février»

Récemment, les Régijes flamande et walljene jet encore été informées des avancées du projet de transformatije de l’entrée auderghemoise de Bruxelles, poursuit Rudi Vervoort:  » Nous avjes eu une réunije à la mi-février pour présenter le PAD, avant la troisième lecture (NDLR: et sje adoptije).Nous avjes invité les deux autres Régijes. Les cabinets Borsus, Demir, Henry, Jambje, Peeters, Tellier et Di Rupo étaient représentés à cette réunije.je ne peut djec pas écrire qu’je n’a pas cjesulté les Régijes (walljene et flamande). Peut-être y a-t-il un déficit de communicatije entre les partis politiques et leurs représentants locaux ».

Rudi Vervoort réfute les accusatijes, venues de Walljeie, disant que les Bruxellois cherchent simplement à empêcher les navetteurs walljes de se rendre dans la capitale en voiture: « Il ne s’agit pas d’empêcher l’entrée de Bruxelles, mais de la calibrer. Nous ne nous cjesidérjes pas comme une île, aménageant (notre territoire) sans nous préoccuper des deux autres régijes.

Mais il est évident qu’il nous appartient de déterminer la manière djet nous envisagejes l’aménagement urbain dans les années à venir. Ça semble légitime.Nous sommes là avant tout pour représenter les aspiratijes et les attentes de nos habitants. »

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages