« Bruxelles est la 2e province la mieux sous contrôle », mais tout n’y est pas rose pour autant

La Cocom se prépare à vacciner les enfants de 6 à 11 ans si l’opération reçoit l’aval des instances du médicament européennes et belges, puis des autorités.

ÉdA – J. R.

La situation épidémique est moins catastrophique à Bruxelles qu’ailleurs en Belgique. Ce n’est pas pour autant que les chiffres sont bons. Les contaminations augmentent de 23% en une semaine. Et les lits se remplissent. La Cocom fait le point et en appelle aux responsabilités « pour fêter un bon Noël en famille »

Suivre @JulienRENSONNET

« Malheureusement, les chiffres sont en augmentation ».

Le discours ressemble à un refrain pop. Mais qui donnerait le cafard plutôt que la pêche. Certes, la Région bruxelloise « est la 2e province le mieux sous contrôle derrière le Hainaut ». Mais le covid continue d’y prospérer. « Le virus circule bien », se doit d’opiner Inge Neven, responsable du dispositif pandémie de la Cocom?

Les contaminations ont augmenté de 23% depuis la semaine passée.

Les courbes statistiques scrutées par l’institution bicommunautaire sont à l’avenant. « Les contaminations ont augmenté de 23% depuis la semaine passée », note Neven, qui pointe un taux d’incidence sur les 14 derniers jours à 781 (pour 761 la semaine dernière et 637 le 26 octobre). Ce alors que le nombre de tests reste stable (8630 tests) pour un taux de positivité en hausse à 9,4% (8,4% le 26 octobre). Conséquence: une valeur R toujours bien calée au-dessus du 1, à 1,08 précisément (pour 1,23 le 26 octobre), prouvant que chaque cas positif contamine plus d’un autre Bruxellois.

La situation inquiète donc dans les hôpitaux où le nombre de lits en soins intensifs passe de 65 la semaine passée à 72 pour ce 16 novembre. Au total, ils sont 371 malades du covid alités dans nos institutions de soins. « Comme annoncé ce lundi, tous les hôpitaux sont repassés au stade 2A, ce qui signifie que 50% des lits en soins intensifs sont réservés aux patients covid », explique Neven, qui qualifie la situation de « préoccupante ».

Gardez votre bulle, n’allez pas chercher les contacts là où c’est pas nécessaire.

Rayon vaccination, Bruxelles continue son petit bonhomme de chemin. « On a gagné 1% chez les 18 + sur la semaine passée », applaudit Neven. Les 1res doses affichent désormais 72% et la vaccination totale 69%. Outre 5.500 1res injections et 6.200 repasses, 8.500 doses de rappel ont été administrées depuis le 10 novembre. « Et on aurait sans doute pu faire mieux sans le jour férié », note la responsable.

Inge Neven en profite pour égrainer les chiffres « qui parlent, pour protéger nos soins hospitaliers et aider la première ligne ». Elle rappelle que la personne vaccinée « a 50% de chance en moins de transmettre le virus, 70% d’être positif et 90% de se faire hospitaliser ». Et de prophétiser: « Gardez votre bulle, n’allez pas chercher les contacts là où c’est pas nécessaire. Si tout le monde prend ses responsabilités et se montre solidaire, nous pourrons passer de bonnes fêtes de Noël en famille ».

Quoi de neuf à Bruxelles sur le front du covid à Bruxelles?

Vacciner les 6-11 ans?

Des doses sont aussi prévues pour les 6 à 11 ans « si l’accord est donné à l’Agence Européenne du Médicament (EMA), au Conseil Supérieur de la Santé (CSS) et par la suite au niveau de la task force belge et des comités interministériels ».

Un nouveau centre

Pour les semaines et mois à venir, la Cocom ne fait aucun mystère: elle se prépare à injecter la 3e dose « à tous les Bruxellois ». Un centre de vaccination supplémentaire va rouvrir en plus des 4 qui restent en activité, mais rien ne filtre encore sur sa localisation.

Doses de rappel: c’est parti

8.500 doses de rappel ont été injectées la semaine dernière aux Bruxellois. « 50% des immunodéprimés sont déjà vaccinés 3 fois », annonce la Cocom. Pour les 65 +, c’est en cours: 20.000 convocations sont parties la semaine passée alors que de nombreux citoyens se présentent déjà spontanément dans les centres. Quid de l’unidose J&J dans ce cas? « La dose de rappel sera injectée dès le 15 décembre », glisse la responsable du dispositif.

Vaccination à la mosquée

La stratégie de décentralisation continue à Bruxelles. L’idée reste la même: ratisser dans tous les quartiers. Plusieurs actions ont été menées dans les mosquées, dont des rendez-vous à Uccle et à Laeken qui a attiré des fidèles venant de plusieurs communes. Autres antennes ouvertes: à la piscine Nereus de Ganshoren ou à la gare de Jette.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages