ces provinces wallonnes qui ne suivent pas les tendances à la baisse dans les hôpitaux

Contrairement à la tendance belge, plusieurs provinces wallonnes doivent faire face à un rebond du nombre d’admissions en soins intensifs.

Alors qu’un Comité de concertation se déroule ce vendredi, de nouveaux chiffres diffusés par Sciensano indiquent que le nombre de patients hospitalisés du Covid est en hausse.

Entre le 14 et le 20 janvier, il y a ainsi eu en moyenne 255 patients admis à l’hôpital et positifs au coronavirus, soit une augmentation de 39% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.736 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 367 patients traités en soins intensifs (-10%).

Depuis la fin du mois de décembre, et la propagation rapide du variant Omicron sur le sol belge, les hospitalisations de la 5e vague de la pandémie sont donc en hausse croissante.

Pourtant, certaines provinces s’en tirent mieux que d’autres. Exemple en Wallonie et à Bruxelles.

 

Province du Brabant wallon

 

Comme la majorité des provinces du sud du pays, le Brabant wallon est directement impacté par l’arrivée du variant Omicron en Belgique.

En baisse constante depuis le début du mois dernier, les admissions à l’hôpital sont reparties à la hausse entre Noël et Nouvel An. De 22 lits occupés par des patients Covid entre le 27 décembre et le 02 janvier, le Brabant wallon en comptabilisait (plus ou moins) 37 lors de la dernière semaine complète analysée, soit entre le 10 et le 16 janvier. Ce qui est assez logique puisque plus de Belges sont désormais infectés.

 

 

Mais si les hôpitaux brabançons accueillent de nouveau plus de patients infectés par le SARS-CoV-2, il est plus anormal de voir que le nombre de malades admis en soins intensifs (USI) augmente également dans la province. Et ce, même si cette augmentation (+1) reste encore marginale.

Comme le rappellent les virologues, le variant Omicron est plus contagieux mais il provoque généralement moins de cas sévères de la maladie. De ce fait, les admissions en soins intensifs devraient « normalement » être (beaucoup) moins impactées.

 

Bruxelles

 

À Bruxelles, la situation est un peu plus habituelle.

 

 

Comme pour l’ensemble de la Belgique, la capitale enregistre une hausse des admissions hospitalières – principalement dues au nouveau variant – mais une baisse des entrées en soins intensifs.

 

Province du Hainaut

 

Comme pour Bruxelles et la Belgique dans son ensemble, le Hainaut recense un rebond dans les hospitalisations hebdomadaires mais une baisse constante dans les admissions en soins intensifs.

 

 

Si les soins intensifs continuent de se vider aussi rapidement que ce n’est le cas pour l’instant, ces unités pourraient gérer très prochainement moins de 50 patients infectés par le SARS-CoV-2. Ce qui n’a plus été le cas le début du mois de novembre.

 

Province de Liège

 

Comme dans le Brabant wallon, la situation dans les hôpitaux liégeois est un peu particulière.

 

 

Car, outre le rebond attendu dans les admissions quotidiennes, c’est surtout la légère hausse (+1) du nombre de patients soignés dans les USI qui interpellent.

 

Province de Luxembourg

 

S’il est bien une région de Wallonie qui surprend les observateurs, c’est le Luxembourg.

En effet, là où les admissions à l’hôpital ont tendance à augmenter dans la majorité des autres entités du Royaume, la plus verte de nos provinces enregistre une baisse importante du nombre moyen de patients pris en charge cliniquement. Pour preuve, entre la semaine du 20 au 26 décembre et la semaine du 10 au 16 janvier, pas moins de 16 lits (45 contre 29) ont été libérés par des patients souffrant du SARS-CoV-2.

Mais plus étonnant encore, le nombre de patients infectés admis en soins intensifs (+3) a augmenté. Et ce, alors que la Belgique connaît une tendance totalement inverse en ce début d’année.

 

 

 

Province de Namur

 

Dans la province de Namur, la situation est beaucoup plus positive.

Outre le fait que le nombre de patients admis en soins intensifs baisse de nouveau après un léger rebond recensé tout début janvier, le total des admissions « classiques » hebdomadaires baisse aussi.

De quoi envisager les prochaines semaines avec plus de sérénité.

 

 

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages