c’est non pour Sambreville! (Sambreville)

Le collège communal a remis un avis négatif quant à l’implantation d’éoliennes à Velaine, en espérant que le fonctionnaire délégué suive cet avis

L’intérêt du conseil communal de lundi soir a surtout valu par les huit questions orales qui, par leur nombre et leur diversité, ont abordé des sujets qui mobilisent les uns et les autres: le logement, la hausse des prix de l’énergie ou encore les éoliennes.

Il est vrai qu’il n’a fallu que 45 minutes pour traiter les sept points inscrits à l’ordre du jour: seule la convention entre Mobilesem et la commune de Sambreville a conduit à des échanges entre les partis d’opposition et l’échevin Olivier Bordon. Mobilesem, c’est une centrale de mobilité, supra communale, qui permet de structurer une offre de mobilité cohérente et de renforcer l’approche globale de la mobilité sur le territoire. Elle propose trois pôles de services, à savoir une centrale de mobilité via un numéro 0800 gratuit, destiné aux citoyens, qui permet également une analyse statistique locale de l’offre de services, un pôle formation mobilité et un pôle expertise mobilité. Le prix est de 0,50€ par an et par habitant. L’adhésion à des missions supplémentaires est également possible.

Tous les partis d’opposition, après avoir reçu les précisions demandées, acceptent cet engagement. Philippe Kerbusch (DéFI) résume l’état d’esprit de tout le conseil communal: c’est le Sambrevillois qui, en fin de compte, en utilisant ou non les services, décidera de l’utilité de cette convention.

Trop de nuisances pour les riverains

Pour sa part, Francine Duchêne (MR et Citoyens) a voulu savoir où en était le dossier des éoliennes dans lequel la commune de Sambreville devait se positionner avant la fin du mois. Le collège avait en effet à se prononcer sur l’octroi ou non d’un permis unique de classe 1 au profit de la firme ELICIO, afin de construire et d’exploiter un parc éolien de quatre machines sur les territoires des communes de Sambreville et Jemeppe-sur-Sambre.

« Le Collège communal a bien entendu pris en compte l’ensemble des éléments techniques du dossier comprenant notamment les résultats de l’enquête publique, l’avis de la CCATN ou encore l’avis de l’Union des Villes et Communes de Wallonie soulignant entre autres que la richesse du territoire wallon autant que la rareté de son potentiel devraient conduire à une nécessaire optimalisation concertée des ressources, tant le développement éolien en Wallonie nécessite une vision globale et prospective. Les effets négatifs subis par les habitants de la rue A la Haupe qui n’ont pas suffisamment été pris en compte ainsi que ceux que les riverains proches, mais également plus éloignés, subiront ont également conduit le Collège communal à remettre un avis défavorable à la demande », a expliqué l’échevin Olivier Bordon.

L’achat groupé, c’est intéressant

La même conseillère s’inquiète des hausses du coût de l’énergie et s’interroge sur leur impact sur le budget communal. De même, elle se demande si les habitants ont intérêt à répondre aux propositions d’achats groupés qui leur sont régulièrement envoyées par la commune.

Pour Olivier Bordon, l’impact des hausses pèsera environ 170 000€ dans le budget communal: pas d’adaptation budgétaire en vue pour l’instant car, par le passé, la commune n’a jamais utilisé à 100% le budget prévisionnel. Le principe de l’achat groupé est simple: réunir un grand nombre de consommateurs afin de négocier les meilleurs prix possibles auprès des fournisseurs.

Chacun est ensuite libre d’accepter ou non l’offre personnalisée reçue. 587 ménages ont pris part aux achats groupés de 2021 (ce nombre est en augmentation en 2022), et les commandes pour l’électricité et le gaz ont généré une économie estimée à 55 646€.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages