Cocaïne à Liège: «Une réelle ampleur»

Les scènes de toxicomanie de rue ne diminuent malheureusement pas à Liège… n’en déplaise aux autorités locales qui, depuis plusieurs années déjà, œuvrent à cette problématique, par la mise en place d’une salle de consommation à moindre risque (SCMR) notamment ; un outil destiné à accueillir les personnes souffrant d’assuétudes et leur permettant de s’injecter « leur »drogue à l’abri des regards, avec assistance médicale ; un dispositif ayant fait ses preuves comme de nombreux pays aussi et qui est aussi destiné à réduire la toxicomanie de rue. Malheureusement à Liège, force est de constater que cet effet n’est pas rencontré. Tandis qu’en parallèle, près de 1 000 personnes sont « inscrites »à la SCMR.

Aujourd’hui, le débat est donc plus polémique que jamais à Liège et si le partenaire libéral du PS avait toujours soutenu l’initiative, il réclame une évaluation chiffrée et des mesures afin d’éviter l’effet d’attraction (pour les toxicomanes) d’une telle salle… Et de réclamer également une réelle politique répressive à l’encontre de la toxicomanie de rue.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages