comment remplacer Casper Nielsen l’irremplaçable? (Bruxelles)

Samedi, à Charleroi, le leader devra opérer pour la première fois sans son Danois, pion essentiel de son jeu et de l’équilibre de l’équipe.

L’Union devra composer sans son architecte en chef, Casper Nielsen, suspendu à Charleroi, samedi. Ce sera une première cette saison. Voici quelques chiffres qui permettent de saisir l’importance et la qualité du numéro 6 dans le plan de jeu unioniste, où il est irremplaçable, tant il parvient à combiner qualités défensives et offensives.

2581 minutes : seul Cullen fait mieux

Josh Cullen est le seul joueur de champs ayant plus de minutes de jeu au compteur que Nielsen, qui n’a manqué que les huit dernières minutes d’Union – Anderlecht, en vingt-sept journées de championnat, à cause de crampes. C’est simple, il faut remonter à octobre 2020 pour trouver trace d’une rencontre de championnat de l’Union sans le Danois. Felice Mazzù ne touche jamais à l’inépuisable cerveau de son équipe.

337 km: marathon man

Personne n’a couru davantage que Nielsen, en Jupiler Pro League. Un total de 337 kilomètres qui n’est pas uniquement lié au fait qu’il a plus joué que d’autres, puisque sa moyenne par match est également la meilleure de tout le top 10 à dépasser les 12 km (12,48) par rencontre. Il est clairement celui qui bouge le plus sur l’échiquier de Mazzù, pour compenser les pertes de balle des autres, boucher les trous, couper les lignes de passe, mais aussi pour porter le ballon vers l’avant.

À l’image d’un Witsel chez les Diables, c’est un joueur clé pour l’équilibre de l’équipe qui manquera, à Charleroi. Ce sera aux autres à assurer le repli.

186 passes dans le camp adverse

Si Casper Nielsen incarne le « six » moderne, c’est parce qu’il sait allier un impact créatif à l’aspect défensif de son jeu. En plus de son travail de couverture et de récupération, le vice-capitaine sait peser en zone offensive. Il est même l’Unioniste qui a tenté le plus de passes dans le dernier tiers du terrain, celui qui compte le plus, près du rectangle adverse : 186, depuis le début de la saison. C’est le quatorzième joueur de D1 à cet égard. Pas mal pour un médian def.

Il a aussi le quatrième meilleur taux de passe en profondeur de toute la D1, après Vanaken, Lang et Golizadeh, avec 43 % de réussite. Ici aussi, il est donc le numéro un des Jaune et Bleu.

10 fois décisif

Avec cinq buts et cinq passes décisives depuis le début de la saison, Casper Nielsen est le quatrième joueur le plus décisif du noyau unioniste, derrière Deniz Undav (20+9), Dante Vanzeir (13+10) et Teddy Teuma (4+7).

Meilleur «six» de D1A

Organe de compilation de toutes les statistiques individuelles et collectives de référence, la société Wyscout opère aussi sur la D1A belge. Si Casper Nielsen n’est pas dans le top 5 de beaucoup de classements des gestes techniques, sa polyvalence lui permet d’être présent en bonne place dans de nombreuses catégories : ballons récupérés, duels disputés, passes clés, passes en profondeur, etc. Au moment de compiler toutes ces données, c’est d’ailleurs lui que Wyscout nomme meilleur milieu défensif du championnat belge devant Schoofs (Malines), D’Arpino (Ostende) et Heynen (Genk). Un statut qui ne rapporte aucun prix, mais qui situe de façon plus globale l’importance de celui qui manquera à l’Union, samedi.

*Chiffres : Wyscout et Stats/Pro League

Trois candidats pour prendre sa place

Au-delà de la qualité de Nielsen, c’est un profil légèrement différent que celui du Danois que Felice Mazzù devra aligner, samedi, à Charleroi, puisqu’aucun autre élément de sa ligne médiane ne possède pas les mêmes caractéristiques.

Joueur le plus expérimenté du noyau, Damien Marcq retrouverait avec plaisir un Mambourg où il a connu de belles heures. Le médian de 33 ans n’est pas – ou plus – capable de se projeter d’un rectangle à l’autre comme sait le faire le Danois, mais propose un profil plus défensif que ses concurrents, ce qui pourrait convaincre le T1 d’opter pour le Français.

Titulaire régulier en début de saison, il était d’ailleurs dans le onze qui a balayé Charleroi 4-0 à l’aller, mais a nettement moins été utilisé dans un second temps, sa dernière titularisation remontant à la défaite contre OHL, fin novembre, où une de ses pertes de balle avait été fatale.

Mazzù pourrait également être tenté par l’option Cameron Puertas, quitte à demander à Teddy Teuma de davantage participer au travail défensif qu’à l’ordinaire. Mais un tel duo, avec Lazare Amani à ses côtés aurait peut-être un côté trop joueur, qui ne serait pas sans risque pour l’équilibre de l’équipe.

Une remarque qui vaut également pour le jeune Kacper Kozlowski, qui peut lui aussi jouer en médian axial à la place de Nielsen, mais avec un profil nettement plus offensif.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages