COVID-19: l’Allemagne classe le Royaume-Uni dans la catégorie des pays les plus à risque

BERLIN | Les autorités allemandes ont annoncé samedi soir le classement du Royaume-Uni dans la catégorie des pays frappés par la pandémie de COVID-19 la plus à risque, ce qui va entraîner de nombreuses restrictions de voyage. 

• À lire aussi: Omicron au Royaume-Uni: «on ne sait pas vraiment où on s’en va»

• À lire aussi: COVID-19: Omicron, une version très contagieuse du virus

Cette décision se veut une réponse à la propagation très rapide du variant Omicron, qui a provoqué à Londres le déclenchement d’une procédure d’alerte.

Elle prendra effet à partir de « dimanche à minuit » (18h heure du Québec), a déclaré l’autorité de veille sanitaire RKI.

Elle a précisé que les personnes arrivant de Grande-Bretagne devraient se soumettre à une quarantaine de deux semaines en Allemagne, y compris celles vaccinées ou guéries du Covid-19.

Concrètement, le Royaume-Uni est désormais considéré comme « zone de variant » de la COVID-19, ce qui correspond à la catégorie des pays où le risque est le plus élevé.

« Le Royaume-Uni et l’Irlande du Nord sont très fortement affectés par la COVID-19. Un nouveau variant, très contagieux, a en outre été constaté » et c’est pourquoi ces territoires, y compris l’île de Wight et les îles anglo-normandes, sont placés, dans un premier temps pour 14 jours, dans la catégorie des zones à risque très élevée en lien avec le coronavirus, a précisé le ministère allemand des Affaires étrangères sur son site internet.

Outre la mesure de quarantaine, seuls les ressortissants allemands ou les étrangers résidant en Allemagne seront autorisés à venir dans le pays en provenance de Grande-Bretagne.

La règle vaut pour tous les moyens de transports, avion, train ou bateau. 

En outre un test PCR sera exigé pour toutes les personnes se rendant en Allemagne.

Le nouveau ministre de la Santé Karl Lauterbach a déjà tiré la sonnette d’alarme face au risque de nouvelle vague déferlant bientôt sur l’Allemagne, déjà durement frappée depuis le début de l’automne.

« Plus nous parvenons à repousser le moment où Omicron nous aura sous contrôle, mieux ce sera », a-t-il déclaré samedi.

Plusieurs autres pays européens, comme la France, ont déjà pris des dispositions pour limiter l’entrée sur leur sol des voyageurs en provenance du Royaume-Uni.

L’institut de veille sanitaire allemand a déjà placé la France et le Danemark parmi les zones de contamination à « haut risque », soit un niveau en dessous de la Grande-Bretagne.

À voir aussi    

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages