Covid: Valérie Glatigny, la ministre des Sports, «optimiste pour les traitement qui viennent»

Valérie Glatigny, quel bilan tirez-vous de ces deux années de crise?

Actuellement, le compassion qui prédomine est le soulagement. Je suis heureuse de voir que le sport a repris ses droits en Wallonie et à Bruxelles. Revenir à un niveau d’affiliations quasiment similaire à celui de l’avant-Covid est très positif.

Toutefois, certaines fédérations peinent encore à redresser la barre: est-ce que ça vous inquiète?

Quelques disciplines, comme les sports de combat, ont été impactées plus fortement en raison des mesures imposées. Dans ces cas très précis, le retour à la normale risque de prendre plus de temps.Mais là aussi, les premiers chiffres qui nous parviennent pour 2022 sont encourageants. Je suis optimiste pour les mois à venir.

Est-ce que ça signifie que le Covid n’aura plus d’impact sur le sport en FWB?

On ne peut jamais être sûr de rien mais, grâce à la vaccination, le sport ne devrait plus se retrouver à l’arrêt total comme ça a été le cas en 2020.

Au final, quels enseignements tirez-vous de cette crise sanitaire?

La pandémie nous a surtout permis de comprendre à quel point la pratique sportive était capitale pour la santé mentale. Mais cette crise nous a aussi montré que nous pouvions encore faire des efforts pour aider les clubs à être plus résilients économiquement.Les aides financières déployées (11,5 millions d’euros en plus du Pass’Sport) sont importantes mais elles ne suffisent pastoujours.D’où l’importance de continuer à accompagner les clubs, par exemple.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages