Démarrage du projet de l’Anse-Vata

Organisé autour de la création d’un ouvrage de confortement du trait de côte, de trois récifs brise-houle en mer, ce chantier donne l’occasion de l’aménagement d’une large promenade le long de la plage et de la création d’un espace de loisirs familial et de détente en lieu et place de l’ex polyclinique. Il permet aussi à la plage de retrouver son profil naturel d’origine.

Comme en attestent les préfigurations de l’état de la baie en 2050 si rien n’était fait, la réalisation de ces travaux est obligatoire si l’on veut sauver ce site unique. Mais les dégradations importantes provoquées par les dépressions de début 2021 l’ont, de plus, rendue urgente.

Les points clés

  • Une promenade élargie accueillant tous les usages : repos, marche, vélo, rollers, trottinette, zone de préparation pour sports de glisse etc. avec des équipements adaptés (paillotes de pique-nique, farés pour les loueurs et pratiquants de sports de glisse, dispositifs de fixation pour les matériels, bancs, transats, toilettes, douches, vestiaires…)
  • Une plage retrouvant son profil naturel et une bonne partie de sa largeur d’origine.
  • Une circulation apaisée, ramenée sur une voie dans chaque sens.
  • Création de sept plateaux sécurisés pour la traversée des piétons.
  • L’ensemble des places de stationnement préservé mais reporté côté terre.
  • Une baie plus verte : 410 arbres contre 230 subsistant difficilement aujourd’hui, en privilégiant la transplantation des banians historiques et des cocotiers plus récents, et la plantation d’espèces de bords de mer en complément.
  • Le retour des terrains de pétanque et des farés pour des marchés, des animations ou tout simplement des pique-niques en famille à l’emplacement de l’ex-polyclinique.
  • Une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite en face du complexe La Promenade.

Les chiffres

  • 1 100 : c’est, en mètres, la longueur de la zone réaménagée, en comptant l’ouvrage de confortement long de 840 mètres allant de la Cocoteraie au faré du Palm beach.
  • 4 800 : c’est en m2, la surface de plage supplémentaire retrouvée grâce au recul du trait de côte.
  • 10 : c’est, en mètres, la largeur moyenne de la nouvelle promenade (contre 3 mètres actuellement).
  • 1 500 : c’est, en m2, la surface de pelouse replantée. Sans compter la zone preservée par l’érosion, allant du Fun Beach à la Cocoteraie.

Calendrier des travaux :

  • Phase 1 (ouvrage de confortement et réaménagement de la promenade) : de mars 2022 à novembre 2023.
  • Phase 2 (récifs brise-houle) : 1er semestre 2023.

Coût global et partenariats de financement

  • Ouvrage de confortement et réaménagement de la promenade : 1,8 milliard de francs
  • Récifs brise-houle : 400 millions de francs
  • Parts du financement actuel :
    • Ville de Nouméa : 743 millions de francs
    • État : 654 millions de francs
    • Province Sud : 305 millions de francs
    • Agence française de développement (AFD) : 10 millions de francs

  • Télécharger la présentation du projet de préservation et de réaménagement de l’Anse-Vata

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages