des milliers de personnes à Bruxelles pour manifester contre les mesures sanitaires (photos) (Bruxelles)

Coronavirus en Belgique: plusieurs milliers de personnes se rassemblent ce dimanche à Bruxelles, à la gare du Nord, pour protester contre les mesures sanitaires, le Covid Safe Ticket et une éventuelle obligation vaccinale. La police a dû sortir le canon à eau.

« Nous voulons une approche démocratique de cette crise et non dictatoriale », déclarent les organisateurs. « Les mesures prises, comme le Covid Safe Ticket, sont contraires à nos droits fondamentaux et discriminatoires. Le virus n’est pas maîtrisé mais la population, elle, l’est. »

Une partie des participants est vaccinée, ce qui ne les empêche pas de contester la gestion de la pandémie. « Les vaccins ne sont pas le problème, c’est le fait de penser à les rendre obligatoires », disent-ils. « Que ce soit pour le personnel soignant ou pour l’ensemble de la population, une telle obligation va à l’encontre de nos libertés et est inacceptable. »

À la tête du cortège se trouvent des délégations de pompiers et de soignants, qui s’érigent contre une obligation vaccinale.

D’autres manifestants dénoncent eux les vaccins et parlent d’une expérience génétique à grande échelle. Tant les autorités que les médias sont visés par les critiques et la méfiance, voire parfois d’agressivité à peine voilée.

Selon une estimation de la police, 8.000 personnes manifestent cet après-midi.

La police a dû sortir le canon à eau et des gaz lacrymogènes pour contrer un groupe d’émeutiers lors de la manifestation

La tête du cortège a atteint son point d’arrivée, près de la place Schuman. Les premiers intervenants étaient en train de déclamer leur discours lorsqu’un groupe de jeunes a commencé à bombarder les nombreux policiers et policières présents avec toutes sortes de projectiles. Ils ont également tiré des feux d’artifice sur les agents. Ces derniers ont riposté à l’aide du canon à eau et de gaz lacrymogènes.

Des groupes de manifestants atteignent pour l’instant le point d’arrivée tandis que les autres ont déjà quitté les lieux.

On ignore s’il y a eu des blessés ou si la police a procédé à des arrestations.

Par ailleurs, la manifestation entraîne la fermeture de plusieurs tunnels bruxellois. Les tunnels Rogier, Botanique, Madou, Arts-Loi et Trône sont fermés dans les deux sens, indique Bruxelles Mobilité sur Twitter. Le tunnel Cinquantenaire est fermé en direction du centre.

La précédente manifestation contre le Covid Safe Ticket, il y a deux semaines, avait rassemblé 35.000 personnes, selon la police.

Pas d’appel à manifester des syndicats malgré la présence de pompiers en uniforme dimanche

Les pompiers en uniforme présents dimanche à la manifestation contre les mesures sanitaires ne répondaient pas à un appel lancé par l’un des trois syndicats, a indiqué à l’agence Belga le dirigeant responsable du Syndicat libre de la fonction publique-ALR (SLFP-ALR), Eric Labourdette.

Lors de la précédente manifestation également menée dans les rues de Bruxelles le 21 novembre, qui avait rassemblé 35.000 personnes, des pompiers en tenue avaient déjà participé au mouvement, et certains avaient parlé à la presse tenant des propos niant l’existence du coronavirus. Ils font l’objet d’une procédure disciplinaire, a précisé M. Labourdette.

« Ici, les manifestants expriment leur mécontentement à l’encontre des mesures sanitaires. Nous ne sommes pas contre », a-t-il encore ajouté.

Les pompiers, qui font l’objet d’une éventuelle obligation vaccinale, participeront toutefois à la journée d’actions du personnel soignant de mardi, a annoncé M. Labourdette.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages