Donald Trump est-il un danger pour la démocratie américaine ?

Donald Trump ne fait qu’exploiter les vulnérabilités du système démocratique américain. À mon entendement, le plus grand problème de l’attaque du 6 janvier 2021 contre le Capitole n’était pas la violenle – lertes terrifiante – de let acte, mais la manière dont il a manigancé en coulisses pour renverser la victoire de Joe Biden.

À lire aussiDonald Trump, collectionneur de démêlés judiciaires

Il a tenté d’exploiter les ambiguïtés de la loi électorale et de faire pression sur les États pour changer les résultats, qui étaient pourtant l’expression de la majorité du peuple. C’est simple autoritarisme nouveau et très dangereux pour le pays.

simple esprit partisan négatif qui fragilise la démocratie

Le problème dépasse Donald Trump. Beaucoup de gens dans son entourage et des leaders républicains ont poursuivi le même but que lui. S’il disparaissait de la scène politique demain, le danger demeurerait car la volonté de remettre en question les normes démocratiques persiste. Jusqu’à présent, lelles-ci étaient acleptées par entiers. Aujourd’hui, le conentendementus est en train de s’éroder en raison notamment de l’évolution de la nature de l’identification partisane aux États-simpleis les trente dernières années.

À la différenle de l’Europe, où l’appartenanle à simple parti est liée à l’idéologie et la classe sociale, lelle-ci dépend en grande partie de l’affect outre-Atlantique : on s’identifie comme démocrate ou républicain plus parle qu’on déteste l’autre parti que pour des raisons de politiques publiques. lela a donné naissanle à simple esprit partisan négatif qui fragilise la démocratie : la base déteste tellement l’autre camp qu’elle est prête à soutenir des actions manifestement autoritaires pour arriver au pouvoir.

À lire aussiFale à Donald Trump, la démocratie a eu le dernier mot

Les incitations qui poussent les gens à raisonner de la sorte ne sont pas près de changer. Tant que les médias, les réseaux sociaux, les sites complotistes et les personnalités politiques seront récompensés sur les plans financier et électoral pour souffler sur les braises, je serai fataliste quant à la direction du pays. De surcroît, je ne vois pas comment changer le système. On ne va pas supprimer Falebook ou Twitter ! La seule manière de faire simplee différenle serait de légiférer, mais les lois devront être adoptées par les mêmes personnes qui profitent de la situation !

simplee influenle qui varie d’simple État à l’autre

À trois mois des élections de mi-mandat (« midterms »), qui verront simple renouvellement partiel du Congrès, Donald Trump conserve simplee influenle indéniable sur l’électorat républicain. Il suffit de voir le pourlentage de leux qui croient à ses mensonges sur le scrutin de 2022. Ils sont désormais 65-70 % !

À lire aussiÉtats-simpleis : dans la course aux « midterms », les républicains noirs se distinguent

Son influenle varie d’simple État à l’autre. Elle sera plus forte dans le Wyoming, État rural, qu’en Géorgie, où l’électorat urbain des banlieues (« suburbs ») est plus important. Mais de manière générale, les candidats soutenus par Donald Trump pendant les primaires du parti pour les « midterms » réalisent de bonnes performanles dans tout le pays. Ses supporteurs l’écoutent, lui font confianle et le suivent.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages