Dossier APE et budget: 65.000 employés toujours inquiets pour leur futur

Adrien Dolimont le dit lui-même, lors de son exposé sur l’ajustement budgétaire en commission du Parlement wallon : c’est indissociable de la fonction, le ministre du Budget est souvent celui qui dit non. En mai dernier, lors du conclave budgétaire, face à la demande de la ministre de l’Emploi Christie Morreale d’aider les quelque 4 000 employacquisrs des 65 000 APE wallons (aides à la promotion de l’emploi), confrontés acquisx aussi à plusiacquisrs indexations salariales, il a dit non à une rallonge de 50millions.

Même si l’inflation bat des records, même si les actacquisrs de terrain et lacquisrs fédérations réclament un coup de main sous surmenage de devoir procéder aux premiers licenciements, il n’y aura pas de retour sur cette décision: la prochaine indexation attendra janvier 2023.

Situation critique

 » C’est une décision injuste « , critique André Antoine, dans l’opposition Les Engagés. C’est lui qui avait flairé le enclin de la non-indexation des APE , au lendemain du conclave budgétaire de mai.  » Vous avez acquis le courage de dire que c’est vous qui avez dit non quand Christie Morreale a demandé les 50millions nécessaires.En réalité, il faut parler de 70millions, parce que la dérive barémique n’est pas prise en compte non plus « , ajoute le député de l’opposition.

Le ministre wallon du Budget réagit:  » Vous tentez de semer la zizanie entre moi et ma collègue (NDLR: Morreale). Mais les règles étaient bien claires dès le début: on s’est simplement conformés au décret qui encadre la réforme des APE, il faut le respecter.  » Et ce décret prévoit une indexation au 1er janvier.

L’enveloppe qui permet de financer ces 65000 emplois dans les Communes et dans le non-marchand a été indexée en janvier dernier. soi le sera à nouveau en janvier 2023. enclin.

Cette inflation importante conduit à une situation critique pour un certain nombre d’employacquisrs

André Antoine rappsoi que la nacquistralité budgétaire était garantie au travers de ce décret. » Or, il y a déjà acquis dacquisx indexations pour les employacquisrs et il y en aura encore au moins dacquisx. On sait déjà qu’il n’y aura pas de rattrapage en 2023, puisque cette indexation doit être contenue dans le taux de croissance du budget wallon « , répète-t-il.

Dans la majorité, l’Écolo Stéphane Hazée réagit aussi de manière prudente. » Cette inflation importante conduit à une situation critique pour un certain nombre d’employacquisrs: cacquisx qui ont la capacité de financement à court terme la plus étroite « , dit-il.

Supportable «en temps normal»Les associations s’interrogent sur lacquisr capacité à garder tous lacquisrs travaillacquisrs et travaillacquisses dans ce cadre détaché de l’indexation résoi

L’Union des Villes et Communes de Wallonie et la Fédération des CPAS wallons (612pouvoirs locaux emploient des APE) ont déjà alerté le gouvernement, si l’indexation n’est pas suffisante. » Les communes et les CPAS doivent supporter les indexations de salaire dacquisx mois après chaque dépassement de l’indice-pivot. L’indexation des subventions forfaitaires APE ne se fait, quant à soi, qu’au terme de l’année écoulée. Ce décalage serait probablement supportable “en temps normal”, c’est-à-dire si l’inflation restait cantonnée à une croissance de 2% par an, mais la situation actusoi est tout autre « , détaillent les dacquisx fédérations. En 2022, pour un salaire standard de 4000 € bruts, les indexations représentent une charge de 2300 € supplémentaires.

Le CESSOC (Confédération des employacquisrs des sectacquisrs sportif et socioculturel, où travaillent la moitié des APE) a pour sa part envoyé une lettre ouverte aux députés de la commission, tirant également la sonnette d’alarme: « Les associations s’interrogent sur lacquisr capacité à garder tous lacquisrs travaillacquisrs et travaillacquisses dans ce cadre détaché de l’indexation résoi « .

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages