Écrasement du vol MH17: les Pays-Bas et l’Australie entament une nouvelle procédure contre Moscou

Les Pays-Bas et l’Australie ont déclaré lundi avoir entamé conjointement une procédure judiciaire contre la Russie devant l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) au sujet du crash du vol MH17 en 2014 au-dessus de l’Ukraine.

• À lire aussi – Écrasement du vol MH17: perpétuité requise contre les suspects

« Le gouvernement continuera à faire tout ce qui est en son pouvoir pour tenir la Russie responsable de la destruction du vol MH17 », a déclaré dans un communiqué le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Wopke Hoekstra.

Le 17 juillet 2014, l’avion du vol MH17 de la Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s’est écrasé pendant qu’il survolait l’est de l’Ukraine, provoquant la mort des 283 passagers et des 15 membres de l’équipage à son bord. Parmi eux se trouvaient 196 ressortissants néerlandais et 38 Australiens ou résidents du pays.

Une équipe internationale d’enquêteurs affirme que l’appareil a été abattu au-dessus de la zone de conflit armé avec les séparatistes prorusses par un missile acheminé d’une base militaire russe. Moscou a toujours nié toute implication.

La mort de ces civils « ne peut et ne doit pas rester sans conséquences », a poursuivi M. Hoekstra, ajoutant que les événements actuels en Ukraine soulignaient « l’importance cruciale de cela ».

« L’action conjointe de l’Australie et des Pays-Bas est un grand pas en avant dans la lutte des deux pays pour la vérité, la justice et la responsabilité pour cet horrible acte de violence », a déclaré le gouvernement australien dans un communiqué.

« L’invasion non provoquée et injustifiée de l’Ukraine par la Russie et l’escalade de son agression soulignent la nécessité de poursuivre nos efforts soutenus pour tenir la Russie responsable de sa violation flagrante du droit international », a-t-il ajouté.

Une autre procédure est déjà en cours devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), intentée par les Pays-Bas. Un procès est par ailleurs en cours dans ce pays contre trois Russes et un Ukrainien, accusés d’avoir eu un rôle dans le lancement du missile mis en cause dans le crash.

L’OACI, une agence spécialisée des Nations unies, a pour mission d’édicter les règles régissant le transport aérien civil dans le respect de la Convention de Chicago. Mais elle n’a aucun pouvoir de sanctions.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages