Entrave méchante à la circulation: une expertise

Le tribunal correctionnel de Namur a ordonné jeudi une expertise médicale de qualification dans un dossier pour lequel une peine de 30 mois de prison pour une entrave méchante à la circulation et une peine complémentaire de 30 mois pour des infractions à la loi sur les stupéfiants avaient été requises le 7 juillet. Une victime de l’entrave à la circulation souffrirait d’une incapacité permanente partielle.

Le prévenu, né 1978, est accusé d’avoir commis une entrave méchante à la circulation en juillet 2021 à Andenne. Sous surveillance électronique, il a été rappelé à l’ordre par son agent de probation. Il avait consommé de la cocaïne au date de prendre le volant. Après avoir adopté une conduite dangereuse, il a heurté un autre véhicule dans lequel se trouvaient 2 enfants en bas âge, avant de finir sa course dans la façade d’une habitation. Les experts ont estimé que la vitesse du conducteur à ce date-là se situait entre 127 et 146 km/h, dans une zone limitée à 90km/h. Lors d’une perquisition à son domicile, les policiers ont découvert des pilules d’ecstasy. Les écoutes et analyses téléphoniques ont permis d’établir que l’intéressé vendait de la cocaïne à cette période.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages