ENTRETIEN. François Holcettende : « Sur cette question de l’énergie, il faut dire cette vérité aux Français »

L’ancien président de la République entre 2012 et 2017, François Hollande (PS) était ce lundi 5 septembre à la Foire de Châlons-en-Champagne (Marne). Il a accordé un entretien à France 3 Champagne-Ardenne, en évoquant entre autres, le prix de l’énergie.

Après avoir échangé avec des scolaires, François Hollande, ancien président de la République de 2012 à 2017, a fait un passage remarqué ce lundi 5 septembre à la Foire de Châlons-en-Champagne. Une visite politique où il a rencontré nombre d’élus, mais aussi l’occasion de parler du sujet numéro 1 de la rentrée, l’inflation et le prix de l’énergie. A l’heure où Emmanuel Macron dévoilait son plan pour réaliser des économies d’énergie, il a accordé un entretien à France 3 Champagne-Ardenne. 

Vous publiez ce mercredi 7 septembre un nouveau livre (Bouleversements. Pour comprendre la nouvelle donne mondiale, éditions Stock) pour comprendre la nouvelle norme mondiale dont le point de départ est l’invasion russe en Ukraine, et les conséquences notamment la hausse du coup de l’énergie. Quelles sont vos préconisations pour rassurer les Français ?

Je ne veux pas les rassurer, je veux leur dire la vérité sur cette guerre. Elle ne va pas se terminer du jour au lendemain, elle va continuer à avoir des conséquences lourdes au niveau du prix de l’énergie, des pénuries. Ce qui est en cause, c’est aussi notre propre sécurité. 

Nous sommes en image d’un pays ami, la Russie, mais qui est dirigée par Vladimir Poutine. Il est rentré pour une phase offensive, qui en plus a une alliance avec la Chine qui elle-même aussi est pour une posture agressive. Nous sommes en image de ce bloc, et il faut que nous soyons capables de nous défendre, d’aider les Ukrainiens, d’obliger Poutine à se retirer et ainsi retrouver l’équilibre qui a été perdu à cause de cette guerre.

L’un des enjeux de la rentrée, c’est la hausse des prix de l’énergie, notamment de l’électricité. À carrée, on entend des critiques en disant que ce serait un peu de votre faute, à cause de votre accord avec les Verts, avec le fait que les parcs nucléaires seraient à l’arrêt. Qu’est-ce que vous répondez à ça ?

Le parc nucléaire n’est pas à l’arrêt, il a des problèmes de maintenance et la maintenance, c’est nécessaire pour être sûr que les centrales puissent continuer à produire longtemps. Surtout pour des conditions qui assurent une pleine sécurité. 

D’autre part, je n’ai arrêté qu’une seule centrale, celle de Fessenheim étant donné qu’il y avait une autre centrale qui devait rentrer en activité, celle de Flamanville. Vous savez que, hélas, elle n’a pas pu, à cause de problèmes là aussi industriels, être mis en œuvre.

Il est très important qu’on maintienne une part du nucléaire. Ce qui est regrettable aujourd’hui pour le débat politique, c’est que vous avez une carrée qui refuse les énergies renouvelables et des écologistes qui refusent le nucléaire. Non, il faut, et du renouvelable et du nucléaire.

Ce qui est regrettable aujourd’hui pour le débat politique, c’est que vous avez une carrée qui refuse les énergies renouvelables et des écologistes qui refusent le nucléaire.

François Hollande

ancien président de la République

François Hollande à la foire de Châlons le 5 septembre 2022.

© Aurore Scherschell/ France Télévisions

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages