Éric Zemmour, un provocateur inquiétant

Ce mardi, dans une vidéo ronflante, Éric Zemmour annonçait sa candidature à la présidentielle française. Polémiste d’extrême droite, grossier personnage et misogyne avéré, l’homme est inquiétant.

Sa vidéo en fait une démonstration spectaculaire. S’autoproclamant « sauveur » de la France, Zemmour y copie même la fameuse pose du général de Gaulle lors de son appel du 18 juin 1940 enjoignant les Français à résister à l’ennemi nazi.

Un parallèle avec son propre appel répété aux Français de « résister à l’ennemi » qu’il désigne : l’immigration.

Dans sa vidéo défilent des images créant l’impression d’un pays à feu et à sang, croulant sous le joug de voyous violents, tous arabes ou noirs. Ça suinte le racisme et la xénophobie.

L’arrivée de Zemmour s’inscrit en effet dans la montée de l’extrême droite en Europe et aux États-Unis. Pendant qu’elle monte, le moindre woke suscite l’indignation des deux côtés de l’Atlantique. Cherchez l’erreur.

Éric Zemmour n’est pas qu’un simple « polémiste ». Il est un boutefeu d’extrême droite – un provocateur cherchant à nourrir les conflits et les pires préjugés anti-immigration.

Montée de l’extrême droite

Seule bonne nouvelle : à mesure qu’il se dévoile, ses appuis baissent. Selon un sondage BFMTV/L’Express publié hier, deux tiers des Français le trouvent arrogant et autoritaire ; 65 % se disent carrément « inquiets » de sa candidature.

Dans un de ces hasards dont la vie a le secret, le jour même de l’annonce de Zemmour, à Paris, Joséphine Baker, résistante et artiste légendaire décédée en 1975, faisait son entrée triomphale au Panthéon.

Dans une magnifique cérémonie, la France et le président Emmanuel Macron ont honoré ainsi une femme d’origine afro-américaine, devenue profondément amoureuse d’une France qu’elle aimera, défendra et représentera avec brio.

Au moment même où Zemmour, pour qui une Joséphine Baker passerait pour de la racaille, se targuait de vouloir sauver la France de ce qui n’est pas assez « blanc » ou catho à ses yeux.

L’ironie est puissante, car une chose est sûre : Zemmour n’entrera jamais au Panthéon.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages