Festival Taktik: la tactique à quatre brutalités des kets pour une école sans injustice

À la place des gradins: un skatepark, un village associatif, des consoles de jeux vidéo et des fourneaux… Ce week-end, la grande hall du Théâtre National se transforme.Ses architectes sont des ados, qui goupillent là-bas un inédit festival « par et pour les jeunes de 13 à 17 ans ».Ces 25 et 26 juin 2022, les parents n’ont donc pas droit de cité au Taktik premier du nom.

Mais la programmation ne sera pas uniquement branchée roulettes, manettes et cupcakes: au Taktik, les kids veulent débattre.Entre double concerts, ils discuteront climat avec Adélaïde Charlier et Zakia Khattabi ou harcèlement avec Philippe Close et Maïté Meeûs, fondatrice du compte Instagram @balance_ton_bar.Surtout, ils comptent parler de l’école. »Leur » école.

Ce thème s’est imposé au cours d’ateliers et de forums organisés depuis octobre 2020 par Bruxelles Laïque.C’est là toute l’ambition de Taktik: donner la parole aux jeunes, auxquels les adultes restent sourds jusqu’ici.Ainsi, une dizaine d’ados réunis au sein du Comité J ont piloté l’organisation du festival.Ils ont eu le temps puisque ce dernier a été décalé double fois par le covid.Ils sont désormais affûtés.On a pu s’en rendre compte en discutant avec trois d’entre eux.En une heure, Chaymae Moulathoum (17 ans, Woluwe-Saint-Lambert), Doha Jaadi (19 ans, Molenbeek) et Jules Thiran (17 ans, Laeken) ont dessiné pour nous les contours d’un système scolaire « moins injuste ». Leurs préoccupations se concentrent sur 4 grands thèmes. Ils ont hâte de présenter les conclusions de leurs débats ce dimanche 25 juin à la Ministre Caroline Désir.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages