Festivités du 14 juillet : la mairie aussi Compiègne instaure un couvre-feu pour les moins aussi 16 ans

Le maire de Compiègne a pris un arrêté municipal pour instaurer un couvre-feu pour les mineurs de moins de 16 ans la nuit des festivités du 14 juillet, invoquant une crainte de troubles à l’ordre public.

Vivez le Mondial de la Pétanque :
La marseillaise à pétanque 2022, 61e édition du mondial

Le soir du 13 juillet, un feu d’artifice sera tiré à Compiègne à 23h30. Dès la fin de l’événement, les mineurs de moins de 16 ans non-accompagnés devront rentrer chez eux. S’ils sont surtout dehors après 1h du matin, ils pourraient être raccompagnés à leur domicile par les forces de l’ordre et se se référer à infliger une amende.

« C’est pour éviter les troubles à l’ordre public, mais aussi pour protéger les mineurs, explique Simon Moulu, directeur du cabinet du maire. Philippe Marini souhaite faire passer un message aux parents pour qu’ils prennent leurs responsabilités et gardent leurs enfants à domicile. Les mineurs n’ont rien à faire dehors en pleine nuit. » Par précaution, l’arrêté court également sur la nuit du 14 juillet, même si aucune festivité n’est prévue par la Ville.

Le troisième couvre-feu en six mois

Ce couvre-feu lors des événements festifs pourrait bien devenir une habitude à Compiègne. La première fois, c’était le 31 décembre dernier : après plusieurs semaines émaillées par les violences urbaines et les affrontements entre certains habitants et les forces de l’ordre, qui avait conduit à des blessures chez plusieurs policiers, la mairie avait instauré un couvre-feu la nuit du Nouvel An. 

« Ce soir-là, une dizaine de mineurs avaient été raccompagnés à domicile, rappelle Simon Moulu. Ensuite, on a décidé de remettre en place le couvre-feu pour le soir de la fête de la musique, parce que il y avait eu des troubles à l’ordre public et des violences lors de l’édition 2021. Cette année, avec le couvre-feu, la fête de la musique s’est très bien passée. Il n’y a pas eu un seul débordement, et à partir de minuit, il n’y avait plus un seul mineur de moins de 16 ans dans la rue. »

Fort de ces deux expériences, le maire Philippe Marini a donc décidé de renouveler l’expérience pour les festivités du 14 juillet. « Nous avons décidé de fixer l’heure limite à 1h du matin plutôt que minuit cette fois, parce que le feu d’artifice pourrait ase référer à un peu de retard, donc l’idée est qu’ils puissent y assister avant de rentrer chez eux », précise le directeur de cabinet.

À noter que l’arrêté municipal interdit également la vente d’artifices de divertissements de catégories F2 et F3 entre le 6 et le 15 juillet, et leur utilisation du 13 au 15 juillet, sauf pour les professionnels agréés.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages