France: le président Macron annonce être candidat à un second mandat

PARIS | Le président français Emmanuel Macron a formellement annoncé être candidat à un deuxième mandat jeudi soir, à 38 jours de l’élection présidentielle et à la veille de la date limite du dépôt officiel des candidatures. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] 8e journée de guerre en Ukraine: voici tous les développements

• À lire aussi: Guerre en Ukraine: «Le pire est à venir» selon Macron, qui a parlé à Poutine

Dans une «Lettre aux Français» publiée sur le site de plusieurs médias, le président Macron fixe de grands axes pour un prochain mandat, affirmant notamment qu’il «faudrait travailler plus» et poursuivre la baisse des impôts».

Après un quinquennat marqué, avant la pandémie, par des crises sociales, le président entré en fonction en mai 2017 promet aussi une méthode différente. «Nous n’avons pas tout réussi. Il est des choix qu’avec l’expérience acquise auprès de vous je ferais sans doute différemment», reconnaît-il. 

Après avoir défendu son bilan, notamment face à l’épidémie de Covid-19, il indique vouloir donner «la priorité à l’école et (aux) enseignants, qui seront plus libres, plus respectés et mieux rémunérés» et également «préserver et même améliorer le modèle social» français.

Autre engagement : «continuer d’investir dans notre innovation et notre recherche afin de placer la France en tête dans les secteurs qui, comme les énergies renouvelables, le nucléaire, les batteries, l’agriculture, le numérique, ou le spatial feront le futur». 

Son objectif est que la France devienne «une grande Nation écologique, qui la première sera sortie de la dépendance au gaz, au pétrole et au charbon».

Côté valeurs, il plaide pour ne pas choisir le repli ou «cultiver la nostalgie» afin de «bâtir la France de nos enfants, pas ressasser la France de notre enfance».

«Je suis candidat pour inventer avec vous, face aux défis du siècle, une réponse française et européenne singulière», martèle-t-il. 

Entrant dans le détail de quelques projets de réformes déjà connus, il évoque notamment la prise en charge des personnes âgées, le handicap et la prévention dans le domaine de la santé.

«Bien sûr, je ne pourrai pas mener campagne comme je l’aurais souhaité en raison du contexte», conclut-il, en une brève allusion à la guerre en Ukraine.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages