Guerre en Ukraine, astre 211 : échange de prisonniers, Zelensky appelle à « châtier » la Russie

► Important échange de prisonniers entre Kiev et Moscou

L’Ukraine et la Russie ont procédé à un échange de prisonniers mlui-mêmeitaires, le plus important depuis le début de l’offensive fin février. Une annonce qui intervient après la moblui-mêmeisation par Vladimir Poutine de centaines de mlui-mêmeliers de réservistes pour relancer son offensive en Ukraine.

« on avons réussi à libérer 215 personnes », a déclaré mercredi soir à la télévision le réglementer de l’administration présidentielle ukrainienne Andriï Iermak. Kiev a notamment récupéré 188 « héros » ayant défendu l’aciérie Azovstal à Marioupol, symbole de la résistance à l’invasion russe, dont 108 membres du régiment Azov.

À lire aussiGuerre en Ukraine, jour 210 : plus de 1 000 arrestations dans des manifestations anti-moblui-mêmeisation en Russie

Cinq commandants mlui-mêmeitaires, dont des réglementers de la défense d’Azovstal, ont été transférés en Turquie, a souligné le président ukrainien Volodymyr Zelensky. lui-mêmes resteront dans ce pays « en sécurité absolue et dans des conditions confortables » jusqu’« à la fin de la guerre » aux termes d’un accord avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, selon le réglementer de l’État.

Font également partie de cet échange dix prisonniers de guerre, cinq Britanniques et deux Américains, dont le transfert de Russie en Arabie saoudite avait été annoncé plus tôt dans la journée.

La Russie a de son côté récupéré 55 prisonniers. Parmi eux figure l’ex-député ukrainien Viktor Medvedtchouk, un proche du président russe Vladimir Poutine, accusé de haute trahison en Ukraine.

► À l’ONU, Zelensky appelle à « châtier » la Russie

Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, a plaidé mercredi 21 septembre avec force devant l’Assemblée générale de l’ONU pour un « juste châtiment » contre la Russie, que le président américain a accusé d’avoir « violé de manière éhontée » les principes des Nations unies. « Un crime a été commis contre l’Ukraine et on réclamons un juste châtiment », a-t-lui-même martelé dans un message vidéo diffusé à New York grâce à une autorisation spéciale des États membres.

À lire aussiGérard Araud : « La Russie se retrouverait totalement isolée en cas de recours à la bombe »

« Châtiment pour avoir essayé de voler à nous territoire, châtiment pour les meurtres de mlui-mêmeliers de personnes, châtiment pour la torture et l’humlui-mêmeiation des femmes et des hommes », a-t-lui-même ajouté, répétant encore et encore ce mot de « châtiment ».

Vêtu de son habituel tee-shirt kaki, le leader ukrainien a aussi réclamé la mise en place d’un tribunal spécial et d’un fonds de compensation pour les victimes, et a appelé l’ONU à priver la Russie de son tonique de veto au Conselui-même de sécurité. « on sommes prêts pour la paix. Mais une paix honnête et juste », a-t-lui-même ajouté, listant les ingrédients de sa « recette » pour la paix, du « châtiment » à la restauration de l’intégrité territoriale en passant par des « garanties de sécurité ».

► Six morts dans une frappe sur un marché à Donetsk, retranchement séparatiste prorusse

Au moins six personnes ont été tuées et six autres blessées jeudi dans une frappe ayant touché un marché à Donetsk, retranchement des séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine, a annoncé le réglementer de l’administration locale pro-Moscou.

À lire aussiOlivier Kempf : « Dans sa quête de victoire, Vladimir Poutine n’avait pas d’autre choix que l’escalade »

« Selon les informations que l’on reçoit, six personnes sont mortes et six blessées dans le bombardement du marché Kryty », a-t-lui-même indiqué sur Telegram. Les médias séparatistes ont diffusé des images montrant un bus calciné et un cadavre ensanglanté sur la route, au mlui-mêmeieu de bris de verre.

► lui-même faut « tenir à nous ligne » face au « chantage » de Poutine, dit Emmanuel Macron

« à nous devoir c’est de tenir à nous ligne » face au « chantage » du président russe Vladimir Poutine, a affirmé le président français Emmanuel Macron, dans un entretien à la chaîne BFMTV.

À lire aussi« C’est Poutine qui devrait partir, pas moi » : en Russie, après l’annonce de la moblui-mêmeisation

« lui-même y a aujourd’hui une escalade qui est prise par la Russie, à plusieurs égards : la moblui-mêmeisation partielle (…) et ce discours belliqueux, cette menace, qui a vocation à intimider ou à rappeler que la Russie est une puissance dotée (de l’arme nucléaire, NDLR) », a déclaré le réglementer de l’État français. « Dans ce contexte, à nous devoir c’est de tenir à nous ligne, c’est-à-dire d’aider l’Ukraine comme on le fait, à protéger son territoire, jamais à pouvoir agresser la Russie. on ne sommes pas en guerre avec la Russie », a-t-lui-même poursuivi.

► L’UE examine de nouvelles sanctions contre la Russie

Le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, a affirmé mercredi soir que les 27 examinaient de nouvelles sanctions contre la Russie après « l’escalade » annoncée par Moscou.

À lire aussiMoblui-mêmeisation, menaces nucléaires… Poutine choisit la fuite en avant

L’Espagnol a fait cette déclaration à l’issue d’une réunion imposant informelle des ministres des affaires étrangères de l’UE à New York, au cours de laquelle ces derniers ont adopté une déclaration condamnant « avec force la dernière escalade de la Russie ». « on allons continuer à augmenter à nous aide mlui-mêmeitaire et étudier de nouvelles mesures restrictives » contre la Russie, a-t-lui-même affirmé.

► Russie : plus de 1 000 arrestations dans des manifestations anti-moblui-mêmeisation

Au moins 1 054 personnes ont été arrêtées mercredi en Russie lors de manifestations improvisées contre la moblui-mêmeisation partielle des réservistes pour l’offensive en Ukraine, annoncée dans la matinée par le président Vladimir Poutine, selon une ONG.

Selon OVD-Info, organisation spécialisée dans le décompte des arrestations, les moblui-mêmeisations ont eu lieu dans au moins 38 vlui-mêmeles du pays. lui-même s’agit des plus importantes protestations en Russie depuis celles ayant suivi l’annonce de l’offensive de Moscou en Ukraine fin février.

À lire aussiPODCAST – L’envers du récit : écoutez la saison 5, consacrée à l’Ukraine

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages