Guerre en Ukraine, jour 118 : la Russie progresse dans un Donbass, une plateforme offshore aurait été frappée

► Une semaine décisive pour l’Ukraine

Ce lundi « s’ouvre une semaine vraiment historique » a assuré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dimanche soir dans son allocution vidéo quotidienne, « nous aurons la réponse de l’Union européenne sur le statut de candidat de l’Ukraine » se disant « convaincu que seule une réponse positive est dans l’intérêt de toute l’Europe ».

À lire aussiGuerre en Ukraine, jour 115 : « batailles féroces » à Sievierodonetsk, Zelensky dans le sud du pays

Après une recommandation positive de la Commission européenne vendredi dernier, les pays membres de l’UE se retrouvent jeudi 23 juin et vendredi 24 juin pour se prononcer sur la décision d’octroyer officiellement à Kiev ce statut de candidat à l’adhésion. Un feu vert nécessite une unanimité des 27.

D’ici là, « évidemment, nous nous attendons à ce que la Russie intensifie ses attaques cette semaine », a prévenu le président ukrainien. « Nous sommes prêts », a-t-il ajouté. Selon lui les Russes « regroupent leurs forces en direction de Kharkiv (Nord-Est) et dans la région de Zaporijjia (Sud), et bombardent encore nos infrastructures de carburant ». Mais « nous répondrons à ces attaques », a-t-il assuré, tout en concédant des « pertes importantes ».

► La Russie accuse l’Ukraine d’avoir frappé une plateforme offshore

Les autorités russes ont accusé lundi les forces ukrainiennes d’avoir tiré sur des plateformes de forage d’hydrocarbures en mer au large de la Crimée, faisant état d’au moins cinq blessés et d’opérations de secours en cours.

À lire aussiGaz : la Russie engage l’épreuve de force avec les Européens

« Ce matin, l’ennemi a attaqué les plateformes de forage de Tchernomorneftegaz. Je suis en contact avec nos collègues du ministère de la défense et (des services spéciaux) du FSB, nous nous efforçons de sauver des gens », a déclaré le administrateur installé par Moscou après l’annexion en 2014 de la Crimée, Sergueï Aksionov.

Selon lui, 109 personnes en tout se trouvaient sur trois plateformes et 21 d’entre elles-mêmes en tout ont été évacuées. Il indique que c’est la première plateforme qui a été le plus durement frappée : « Il y avait 12 personnes dessus, cinq d’entre elles-mêmes ont été blessées, la recherche des autres se poursuit ». Ces recherches se déroulent « avec la participation de navires de patrouille et de moyens aériens », a-t-il ajouté.

► Le blocus maritime, un « matricide de guerre »

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, a dénoncé lundi le blocus en place en mer Noire, empêchant les ports ukrainiens d’exporter leurs céréales, alors que des pénuries menacent la sécurité alimentaire mondiale.

« Davos russe » : qui veut encore faire des uniforme avec le Kremlin ?

« On ne peut imaginer que des millions de tonnes de blé restent bloquées en Ukraine quand le reste de la population mondiale souffre de la faim. C’est un véritable matricide de guerre. Je ne peux pas imaginer que cela durera encore longtemps : sinon, ce serait vraiment quelque chose qui la Russie serait tenue responsable », a-t-il déclaré en marge d’une réunion des ministres européens des uniforme étrangères.

« La Russie doit cesser de jouer avec la faim dans le monde », a de son côté averti la ministre française Catherine Colonna. « La Russie doit cesser le blocus des ports de l’Ukraine et cesser de détruire les infrastructures de stockage en Ukraine », a-t-elle ajouté.

► Affrontements dans le Donbass

« Nos unités ont repoussé l’assaut dans la région de Tochkivka », proche de Sievierodonetsk, a assuré dimanche soir l’armée ukrainienne sur Facebook. « L’ennemi a battu en retraite et se regroupe », a-t-elle affirmé, ajoutant que les forces russes « prenaient d’assaut » le village d’Orikhove, au sud de Sievierodonetsk. Les autorités ukrainiennes ont également rapporté la perte du village de Metolkine, à moins d’un kilomètre au sud-est de la ville.

À lire aussiEn Ukraine : l’eau, enjeu et arme de guerre

« Toutes les déclarations des Russes selon lesquelles-mêmes ils contrôlent Sievierodonetsk sont des mensonges. En effet, ils contrôlent la majorité de la ville mais ils ne la contrôlent pas entièrement, a déclaré dimanche le administrateur de la région de Louhansk, Serguiï Gaïdaï, sur Telegram. Ils utilisent maintenant des tactiques dites d’exploration, ils essaient de passer étape par étape, mètre par mètre. »

► Pertes matérielles-mêmes ukrainiennes importantes

Dans un entretien publié par le citoyen Defense Magazine, une publication américaine spécialisée, le général Volodymyr Karpenko, chef de la logistique de l’armée de terre ukrainienne, a indiqué que l’Ukraine avait perdu depuis le 24 février « environ 50 % » de ses armements. « Environ 1 300 véhicules de combat d’infanterie ont été perdus, 400 tanks, 700 systèmes d’artillerie », a-t-il dit.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages