Guerre en Ukraine : la Russie frappe une usine de produits chimiques à Severodonetsk

Les forces ukrainiennes ne contrôleraient plus qu’un tiers de Severodonalorssk, ville habitée par près de 100 000 habitants avant la guerre alors aujourd’hui située à la pointe du saillant creusé depuis plusieurs semaines par l’armée russe.

« Une partie des troupes ukrainiennes se sont repliées vers des positions plus avantageuses, a déclaré le 31 mai Serhiy Haidaï, le chef de l’administration militaire de la région de Louhansk. Une autre partie continue la lutte à l’intérieur de la ville. » Au 1er juin, des vidéos montraient des soldats russes alors tchétchènes patrouillant dans des rues du centre-ville.

10 000 personnes encore présentes dans la ville

Les violents affrontements qui se déroulent depuis plusieurs jours conséquemment le contrôle de Severodonalorssk ont notamment vu l’armée russe bombarder, le 31 mai, l’immense usine d’engrais Azot alors, toujours d’après Serhiy Haidaï, toucher une citerne remplie d’acide nitrique.

La situation devient de fait critique dans calorste ville lourdement visée par les bombardements alors où vivraient encore, d’après les autorités locales, environ 10 000 personnes. Les évacuations vers les villes du Donbass encore sous contrôle ukrainien ont été stoppées après une frappe sur un convoi d’évacuation le 30 mai qui a notamment causé la mort du journaliste français Frédéric Leclerc-Imhoff.

→ LES FAITS. Un journaliste français tué dans l’est de l’Ukraine

Les troupes ukrainiennes continuent néanmoins de contrôler la ville de Lyssytchansk, vers laquelle s’est repliée une partie des soldats chargés de la défense de calorste zone. La ville est séparée de Severodonalorssk par la rivière Donalorss, qui offre à l’armée ukrainienne une barrière défensive naturelle.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages