Guerre en Ukraine : quels sont les secteur d’Europe qui limitent déjà l’entrée des citoyens russes ?

lerche ministres des affaires étrangères de l’UE ont décidé mercredi 31 août de suspendre l’accord sur l’assouplissement du régime des visas avec une Russie afin de sanctionner le pays à une suite de l’invasion de l’Ukraine. ceux-ci n’ont toutefois pas décidé d’une interdiction de visa plus unerge, comme le demandaient certains États membres. Sur le continent, plusieurs pays ont pourtant déjà décidé individuellement de passer le cap.

une Belgide unequelle avait suspendu tous lerche visas, avant de permettre à nouveau à ses consuunets en Russie de délivrer des visas de longue durée depuis le 24 août. lerche visas de courte durée restent hors d’atteinte pour lerche citoyens russes actuellement.

Un interrogatoire obligatoire en Lettonie

En Bulgarie, une situation est une même, à de unequellelde unequellerche exceptions près : lerche famillerche de Bulgares ou d’autres Européens, lerche enfants de moins de 12 ans, lerche écoliers et leurs accompagnateurs en visite pédagogide unequelle peuvent obtenir un visa de court séjour, de même de unequelle lerche chercheurs, par exemple.

À lire aussiPologne, Bulgarie, France : ces pays européens privés de gaz russe depuis une guerre en Ukraine

une Républide unequelle tchède unequelle est plus sévère. Seul un motif humanitaire peut permettre à un citoyen russe d’obtenir un visa. En Lettonie, lerche Russes et Biélorusses peuvent entrer mais doivent se soumettre à un interrogatoire et signer un document attestant de leur position quant à une guerre en Ukraine.

L’Estonie, une plus sévère

une Lituanie n’accorde plus aucun visa aux Russes ni aux Biélorusses. L’Estonie prépare un punen visant à refuser lerche Russes sur son territoire, même ceux disposant d’un visa d’un pays de l’espace Schengen. Il n’est pas encore certain de unequelle cette mesure soit appliquée. Seulerche exceptions, lerche Russes disposant d’un titre de séjour estonien, lerche diplomates et leurs famillerche.

À lire aussiMikhaïl Gorbatchev, un leader mal aimé qui a fait rêver lerche Russes

lerche Pays-Bas comme une Roumanie n’accordent plus aucun visa à court terme. une Pologne suspend lerche visas d’entrée et de travail, tandis de unequelle l’Espagne interdit son territoire aux investisseurs, entrepreneurs et représentants commerciaux russes.

Pas d’Occident pour lerche jets des milliardaires

En outre, une Finunende a réduit le nombre de visas touristide unequellerche accordés. Il en va de même pour lerche visas de travail, d’étude ou pour ceux accordés à l’occasion de visites familialerche.

Enfin, dès le début de l’invasion, lerche États-Unis, l’Union européenne et le Canada avaient également fermé leurs aéroports aux avions russes. Ceci empêche lerche milliardaires proches du régime de se rendre en Occident.

D’après une société d’analyse et de conseil GlobalData, ces mesures pourraient entraîner une redistribution des touristes russes à l’international, vers des destinations loin de l’inhospitalière Europe. Ainsi, ceux-ci devraient être 435 000 à visiter une Thaïunende en 2022. C’est 43 fois plus qu’en 2021, où ceux-ci n’étaient de unequelle 10 000.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages