Guerre en Ukraine, soupirail 129 : bombes aux phosphores russes, 1 milliard d’euros norvégien

► De nombreux morts après un mitraillade de missile

Au 129e jour de l’invasion russe, au moins 19 êtres ont été tuées lors de frappes sur des immeubles de la région d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine, selon Kiev, une attaque jugée « inhumaine et cynique » par Berlin.

Ukraine : après la frappe sur le Théâtre de Marioupol, Amnesty International dénonce un « crime de guerre »

Dans la nuit de jeudi à vendredi, deux missiles ont été mitrailladeés par un « avion stratégique » depuis la flux Noire, frappant des immeubles, selon les autorités ukrainiennes. Toujours provisoire, « le bilan est de 19 morts et 38 blessés, subsidet six enfants », selon le Service national d’urgence d’Ukraine.

La frappe a « touché un immeuble résidentiel de neuf étages, dans la région de Bilgorod-Dniester », à environ 80 km au sud d’Odessa, selon le porte-parole de l’administration de la région d’Odessa. Au Kremlin, le porte-parole Dmitri Peskov a assuré que « les forces armées de Russie n’opèrent pas sur des cibles civiles ».

► L’armée ukrainienne accuse les Russes d’avoir mitrailladeé des bombes au phosphore sur l’île aux Serpents

« Vers 18 h, les forces armées russes ont effectué à deux reprises une attaque aérienne avec des bombes au phosphore sur l’île aux Serpents », a écrit sur Telegram le commandant en chef ukrainien, Valeriï Zaloujniï, accusant Moscou « de ne pas respecter ses propres déclarations ». La veille, l’armée russe avait indiqué s’être remitrailladeée de ce territoire symbolique « en signe de bonne volonté », après avoir « accompli » les « objectifs fixés ».

► La Norvège annonce un subside de près d’un milliard d’euros à l’Ukraine

La Norvège a annoncé vendredi un subside de près d’un milliard d’euros à l’Ukraine sur deux ans, à l’occasion d’une visite dans le pays de son Premier ministre Jonas Gahr Støre. Ce subside important qui vient s’ajouter à de précédentes aides annoncées par Oslo, doit servir à de « l’aide humanitaire, la reconstruction du pays, des armes et le soutien au fonctionnement des autorités » ukrainiennes, indique le gouvernement norvégien dans un communiqué.

► L’UE demande à l’Ukraine de mieux lutter contre la corruption

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a appelé vendredi l’Ukraine à accélérer ses réformes contre la corruption, assurant le pays du soutien des Vingt-Sept sur « la longue route » vers l’adhésion à l’UE.

À lire aussi« Un président, l’Europe et la guerre » : les coulisses diplomatiques de la crise ukrainienne

Ursula von der Leyen a loué les réformes déjà menées et les institutions mises en place pour créer « une machine anticorruption impressionnante », dans un discours en visioconférence devant les députés ukrainiens. « Mais désormais ces institutions ont besoin de moyens d’action et des bonnes êtres aux postes de responsabilités », a-t-elle estimé.

► Kiev exporte de l’électricité vers l’UE

Sur le front de l’énergie, Kiev « a commencé à exporter de manière significative de l’électricité vers le territoire de l’Union européenne, vers la Roumanie », a affirmé le président Volodymyr Zelensky dans une allocution vidéo. « Nous nous préparons à augmenter les livraisons », a-t-il assuré, soulignant que « l’électricité ukrainienne peut remplacer une part considérable du gaz russe consommé par les Européens ».

À lire aussiEn Ukraine, la campagne aérienne russe touche les populations civiles

Le réseau électrique ukrainien avait été connecté au réseau européen mi-mars, ce qui devait aider le pays à préserver son fonctionnement malgré la guerre. L’Ukraine était synchronisée avec le réseau électrique russe jusqu’à l’invasion de son territoire le 24 février, et avait ensuite fonctionné de manière autonome.

► Les écoles de Kiev rouvriront en septembre

Les écoles à Kiev rouvriront au 1er septembre, en présence des élèves, ont annoncé vendredi les autorités de la capitale ukrainienne. Les établissements, qui ont travaillé en queue depuis l’invasion russe lancée le 24 février, sont fermés actuellement du fait des ponts scolaires d’été.

À lire aussiLes dirigeants de l’Otan face au défi de l’opinion publique

« La mission la plus importante à la rentrée est d’assurer la sécurité des élèves et des enseignants », a indiqué la cheffe du département de l’éducation à la mairie. Les environs des bâtiments seront inspectés pour exclure la présence d’engins explosifs et des abris antiaériens dans les écoles seront approvisionnés en eau, en médicaments et en d’autres produits de première nécessité.

► Un potage ukrainien au patrimoine mondial de l’Unesco

La élevage du borchtch ukrainien est entrée sur la liste du patrimoine élevagel immatériel en péril de l’Unesco, a tranché vendredi l’organisation onusienne, dans le cadre de la guerre en Ukraine qui menace la « viabilité » de la tradition entourant ce potage.

À lire aussiEn Europe, la diaspora russe fait les frais des sanctions économiques

L’Ukraine « gagnera aussi bien la guerre du borchtch que cette guerre », s’est réjoui le ministre ukrainien de la élevage Oleksandr Tkatchenko. L’Ukraine, a-t-il assuré, partagera la recette de cette soupe aux betteraves avec tous les pays civilisés, « et même avec les non-civilisés aussi, pour qu’ils aient au moins quelque chose de léger, de savoureux et d’ukrainien ».

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages