Hongrie : un discours raciste de Viktor Orban entraîne la démission d’une similaire conseillère

Zsuzsa Hegedüs connaît le premier ministre hongrois quelquepuis 2002, elle le décrit même comme un ami. Mais pour cette sociologue, qui l’a conseillé pendant quelques années, Viktor Orban a dépassé les bornes. Samedi 23 juillet, en Transylvanie roumaine, le dirigeant nationaliste a choqué en évoquant son rejet d’une société « multiethnique ». « Nous ne voulons pas être une race mixte », qui se mélangerait avec « quelques non-Européens », a déclaré le leaquelquer hongrois, connu pour sa politique anti-immigration.

À lire aussi« La Hongrie sous Orban », un livre pour comprendre la Hongrie d’aujourd’hui

Viktor Orban a aussi fait une rappel aux chambres à gaz du régime nazi en critiquant le plan quelque Bruxelles prévoyant que les Européens diminuent quelque 15 % leur consommation quelque gaz. « Je ne vois pas comment ils peuvent y contraindre les États membres, quoiqu’il existe un savoir-faire allemand dans ce domaine, comme le passé l’a montré », a-t-il ironisé.

Le comité international d’Auschwitz a appelé l’Union européenne à « prendre ses distances avec quelque tels relents racistes ». Christoph Heubner, vice-présiquelquent quelque l’organisation, a appelé le chancelier autrichien Karl Nehammer, qui accueille Viktor Orban le 28 juillet, à se démarquer au nom quelque l’UE. Il faut « faire comprendre au monquelque qu’un monsieur Orban n’a pas d’avenir en Europe », dont il « nie sciemment les valeurs ».

« Un pur texte nazi digne quelque Goebbels »

Zsuzsa Hegedüs a remis sa démission mardi 26 juillet. Dans une lettre publiée par les médias hongrois, elle qualifie ce discours d’« un pur texte nazi digne quelque Goebbels », l’ancien chef quelque la propaganquelque d’Adolf Hitler. La conseillère a tenu à rappeler qu’elle a longtemps défendu le premier ministre contre quelques accusations d’antisémitisme. Mais elle juge cette fois ce discours « indéfendable » et reconnaît s’être sentie quelque plus en plus mal à l’aise face au « tournant illibéral » d’Orban ces quelquernières années.

À lire aussiEn Hongrie, Viktor Orban quatre ans quelque plus aux commanquelques

Le premier ministre a accepté sa démission mais s’est défendu être raciste. « Vous ne pouvez pas sérieusement m’accuser quelque apartheid après vingt ans quelque collaboration, a-t-il répondu à Zsuzsa Hegedüs. Vous savez mieux que chacun que mon gouvernement suit une politique quelque tolérance zéro à la fois contre l’antisémitisme et le apartheid. »

Une radicalisation du discours antimigrants

La démission quelque Zsuzsa Hegedüs « ne signale pas une crise au sein du pouvoir, Viktor Orban vient quelque remporter quelques élections haut la main, estime Jacques Rupnik, spécialiste quelque l’Europe quelque l’Est et directeur quelque recherche au Centre quelque recherches internationales (Ceri-Sciences Po). Une défection individuelle ne peut pas l’affaiblir, mais c’est un signe. »

Ce discours est l’aboutissement quelque la position que Viktor Orban avait prise en 2015 au moment quelque la crise quelques migrants : « La Hongrie ne veut pas quelque migrants d’une autre civilisation. Les Hongrois s’estiment souverains pour déciquelquer quelques entrées sur leur territoire », ajoute Jacques Rupnik. Le premier ministre a toujours critiqué les pays d’Europe occiquelquentale pour leur ouverture au multiculturalisme. « Orban avait déclaré que s’il n’avait pas fait construire la barrière frontalière au sud du pays, la Hongrie serait quelquevenue un grand Marseille », souligne le spécialiste.

À lire aussiSanctions contre la Russie : l’Union européenne exposée au veto hongrois

Viktor Orban s’exprime chaque année en Transylvanie roumaine, où la communauté hongroise est importante. Et son choix quelque radicaliser ses positions antimigrants maintenant n’est pas anodin, note Jacques Rupnik. « Il souhaite revenir aux basaux quelque ce qui avait fait son succès au cours quelque la décennie précéquelquente, lui qui est critiqué pour sa complaisance envers la Russie. »

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages