« Il n’y a aucun remède miracle pour faire baisser votre taux d’alcoolémie »

Pour éviter de reprendre le volant en ayant bu, « il vaut mieux dormir sur place que de compter les verres ou d’utiliser un éthylotest qu’on a acheté 3 euros sur internet et qui fonctionne à moitié », conseille l’institut VIAS.

Qu’on se le dise: aucune pilule, aucun « truc » ne permet de faire baisser le taux d’alcoolémie rapidement. Pourtant, un Belge sur cinq croyait encore aux remèdes miracles lors d’une récente étude menée par l’institut de sécurité routière VIAS.  » Certains pensent qu’en mangeant beaucoup, le retour d’alcool va descendre plus vite, sourit Benoît Godart, porte-parole de l’institut VIAS. D’autres boivent beaucoup de café, mais la caféine a l’effet inverse. Dans l’attente de souffler dans l’éthylotest, certains courent à côté du combi, mais cela n’a, là aussi, ni queue ni tête. L’alcool est dans le sang, il faut se méfier des remèdes miracles. S’il y en avait un, cela se saurait depuis longtemps. »

La prudence pour ceux qui reprennent le volant en cette période de fin d’années doit être de mise. Encore davantage que le reste de l’année quand on sait que le 1er janvier est problématique, avec un accident sur trois qui implique un conducteur sous l’influence de l’alcool. « C’est trois fois plus que la moyenne normale. » Vient ensuite le jour de Noël, avec un accident sur cinq impliquant là aussi un chauffard sous l’influence de l’alcool. « Et lors de ces deux jours-là, les gens boivent malheureusement beaucoup d’alcool, avec une moyenne de 1,7 g/l, soit plus de trois fois la limite autorisée (0,5 g/l). »

Avec la campagne BOB lancée début décembre et la sensibilisation qui en découle, « les automobilistes adaptent leur comportement, puisque le risque de se faire contrôler est plus élevé en cette période de fin d’année ». Une campagne qui a des effets bénéfiques, « le pourcentage de conducteurs positifs étant moindre que le reste de l’année ».

«Dormez sur place»

Outre la problématique de l’alcool, l’institut VIAS conseille d’adapter sa vitesse et d’être prudent sur les routes. « La période est particulière, avec des chaussées qui sont grasses et glissantes. Il fait noir très tôt en soirée, et ces conditions de roulage, même sans alcool, sont plus difficiles que le reste de l’année. »

Selon les statistiques, les régions de Tournai, Thuin ou encore Virton ont enregistré davantage d’accidents dus à l’alcool. En Flandre, à Malines, où le risque de se faire contrôler est omniprésent, il y en a nettement moins.

Pour éviter de reprendre le volant en ayant bu, « il vaut mieux dormir sur place que de compter les verres ou d’utiliser un éthylotest qu’on a acheté 3 euros sur internet et qui fonctionne à moitié », conclut Benoît Godart.

Fêtes de fin d’année: voici les 10 conseils de l’Institut VIAS à suivreVous recevez des gens à la maisonAvant le réveillon

– Testez des recettes de « Bobtails » (voir www.bob.be/fr/bobtails) et faites le plein de jus de fruits, d’eau pétillante ou aromatisée. Prévoyez aussi du mousseux ou de la bière sans alcool: cela permet à ceux qui en boivent de « rester dans le coup ».

– En dressant la table, mettez un verre à eau à chaque convive et placez déjà les bouteilles d’eau sur la table.

– Informez vos invités que vous prévoyez des moyens de couchage supplémentaires.

Pendant la fête

– Évitez de resservir systématiquement de l’alcool ou de remplir les verres à ras bord.

En fin de soirée

– Ne laissez pas repartir quelqu’un qui a trop bu et qui prévoit de conduire!

Vous sortezAvant le réveillon

– Prévoyez votre retour avant de partir vers le lieu de la fête. Il existe une foule de possibilités: être Bob, utiliser les transports en commun, réserver un taxi, dormir sur place, etc.

– Encouragez aussi vos amis à organiser leur retour.

Pendant la fête

– Si vous êtes Bob, ne vous laissez pas tenter par un premier verre. C’est plus facile de ne pas boire du tout que de commencer à compter le nombre de verres que vous pouvez vous permettre.

Après la fête

– En tant que Bob, vous avez les clés de la fête. A vous aussi de décider quand vous souhaitez rentrer en fonction de votre état de fatigue.

– Si vous vous êtes fait raccompagner par Bob, faites-lui un petit cadeau pour lui témoigner de votre gratitude (ex.: remboursement des frais de carburant).

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages