« Je suis dans tous mes états » (Bruxelles)

Le 12 mai prochain, Jérémie Makiese représentera la Belgique à l’Eurovision avec « Miss You ». Il devrait nous qualifier pour la finale.

Miss You: c’est le titre de la chanson qui représentera la Belgique à l’Eurovision le 12 mai prochain, lors de la seconde demi-finale du plus grand concours mondial de chant, regardé chaque année par 180 millions de téléspectateurs. Un titre chanté par le jeune Jérémie Makiese, 21 ans, gagnant de la saison 9 de The Voice Belgique et par ailleurs gardien de but à Virton.

Ce mélange de pop, hip-hop et soul, avec une intro à la James Bond, risque bien de faire mouche auprès des professionnels et du public. C’est sans doute le meilleur morceau pour la Belgique depuis Loïc Nottet en 2015, qui avait terminé quatrième. En 2017, Blanche avait aussi une bonne chanson, mais le stress et l’absence de chorégraphie avaient joué en sa défaveur.

Jérémie, content que le titre soit enfin dévoilé au public?

Tout à fait, je suis soulagé d’avoir tenu le coup pendant cette longue attente et aussi ultra-content des réactions des gens depuis ce matin. Je suis dans tous mes états.

Cela fait longtemps que le morceau était prêt?

Oui, plusieurs mois! Déjà quand on a annoncé ma sélection en septembre, il ne restait que quelques petits détails à régler, mais le morceau était prêt. Et là, je n’en pouvais plus… (sourire).

L’élément déclencheur, c’est une loop (boucle) de guitare. À travers ces accords, j’ai commencé à voyager dans un univers…D’où vient l’inspiration pour l’écriture de «Miss You»?

L’élément déclencheur, c’est une loop (boucle) de guitare. À travers ces accords, j’ai commencé à voyager dans un univers…

L’intention était de parler d’une rupture…

La rupture fait partie de l’histoire mais ce n’est pas le sujet principal. Dans cette histoire, on est dans un choix de vie difficile: la chose que je porte dans mon cœur va-t-elle me manquer réellement ou pas? C’est un message d’aide pour toutes les personnes perdues dans leurs émotions et dans les choix qu’ils doivent faire.

Vous avez travaillé avec Manon Romiti et Silvio Lisbonne, auteurs de morceaux au sein de la structure Bel Air pour Tal, Amir, Céline Dion, Claudi Capéo ainsi qu’avec Mike Bgrz (Youssou n’Dour, Poupie…). Qu’ont-ils apporté?

Ils ont apporté leur touche au niveau de la composition et de la production. Cette chanson pour l’Eurovision, c’est un gros travail d’équipe. Je ne voulais pas faire les choses seules.

Miss you est le résultat d’un mélange d’influences, avec de la soul, du classique, du hip-hop et on va même vers du rock… C’est le reflet de toutes nos cultures différentes en Belgique.Certains pointent comme référence pour ce morceau «Dirty Diana» de Michael Jackson…

Michael, c’est une référence pour moi-même en dehors de la musique. Mais c’est vrai que Miss you est le résultat d’un mélange d’influences, avec de la soul, du classique, du hip-hop et on va même vers du rock… C’est le reflet de toutes nos cultures différentes en Belgique.

L’Eurovision, vous suiviez?

Oui, bien sûr. La prestation qui m’a marquée, c’est celle de Duncan Laurence en 2019. Mais l’histoire qui me touche le plus, c’est la victoire de Sandra Kim en 1986. Bien sûr, je n’étais pas né, mais je trouve ça dingue qu’elle ait gagné à l’âge de 13 ans. Ce n’est pas l’âge qui fait la voix, mais ce que tu portes en toi.

Vous avez déjà écouté des morceaux d’autres concurrents?

Oui, bien sûr. Tous méritent le respect. Mais il y a une chanson qui me passe par le cœur, c’est Brividi des candidats italiens Mahmood et Blanco.

Dans les candidats belges des dernières années, il y en a un qui pourrait vous inspirer?

Plein: Hooverphonic, Loïc Nottet, Blanche…

Je veux juste chanter, représenter mon pays et prendre du plaisir.Votre coach à The Voice était BJ Scott. Elle vous a donné des conseils?

Elle m’a beaucoup aidé dans mon interprétation. Merci mama, I love you!

On vous retrouve le 12 mai pour la 2e demi-finale à Turin. Vous y êtes déjà allé?

Non, ce sera une première pour moi en Italie. Je suis donc très enthousiaste.

Vous préférez chanter en début de show ou à la fin?

Peu importe. Je veux juste chanter, représenter mon pays et prendre du plaisir.

Vous êtes troisième gardien à Virton. Le foot, c’est entre parenthèses pour l’instant?

Exactement. Mais toute l’équipe est derrière moi, depuis le directeur jusqu’aux joueurs. Et cela me booste énormément.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages