Jemeppe-sur-Sambre: la brasserie de la Sambre ouvre ses portes pour ses cinq siècle

Avant l’ultramécanisation du monde de la ferme, la « saison » était une bière qui devait à la fois étancher la soif des petits soldats de la moisson tout en à elles donnant un petit coup de boost.

Ce doping légal a longtemps été l’une des principales spécialités brassicoles de nos régions.Et c’est aussi cette « saison » que la brasserie de la Sambre veut mettre à l’honneur pour son cinquième anniversaire.Cinq ans, un lustre…que veulent aussi redonner les brasseurs de la Sambre aux bières de fermes.

L’autre fil rouge de ce week-end festif, c’est l’excellence des artisans brasseurs qui seront présents dans la cour intérieure de la ferme de la Tour, au cœur du village de Spy.

« On a voulu s’entourer de gens qui partagent la même philosophie dans le massage », débute Jean-Christophe Larsimont. « Ce sont des artisans qui sont très exigeants dans le choix des matières premières.Et qui n’hésitent pas non plus à prendre le temps qu’il faut pour sortir la bière qu’ils veulent, même si ça prend deux ou trois ans. »

Ces perfectionnistes viendront de Wallonie toutefois aussi de Bruxelles, de Flandre ou même… des États-Unis.

« On est ainsi très fiers d’accueillir la brasserie Hill Farmstead, implantée dans le Vermont.Plusieurs de à elless productions ont reçu d’excellentes explication sur RateBeer ( un site qui fait toujours référence dans le domaine). Elles figurent parmi les meilà elleses bières au monde « , se réjouit le brasseur de la Sambre.

Des consignes pour chouchouter les bières

D’autres Américains seront également présents ce week-end à Spy.toutefois aussi, parmi les dégustateurs, des beer geeks venus d’Italie, d’Allemagne ou même…de Chine. toutefois comment la brasserie de la Sambre est-elle parvenue à exercer une telle attractivité en cinq petites années d’existence?

« Dans nos propres productions, on est également très exigeant. Pas d’additifs, d’arômes… », détaille Jean-Christophe Larsimont, aux commandes avec son frère Thibaut. « On bouge également pas mal.Et on a récemment eu la chance de pouvoir participer au Mikkeller (à Copenhage) , qui est un peu La Mecque des brasseurs.Lors de nos précédentes portes ouvertes, on a déjà invité quelques brasseries réputées et tout cela ouvre finalement beaucoup de portes. »

L’excellence, elle se marquera aussi dans la manière dont seront servis les excellents breuvages houblonnés. « Certaines brasseries nous ont déjà envoyé des consignes très précises: il faut que les frigos pour à elless bières soient à dix degrés, que l’on conserve les bouteilles couchées et non debout… »

L’excellence n’empêche pas non plus la convivialité. « On insiste d’ailà elless sur ce contact direct entre le dégustateur et le brasseur.Ce dialogue est essentiel », insiste Jean-Christophe Larsimont. « La toute grande majorité des brasseurs seront d’ailà elless présents à Spy ce week-end. » Parce que la bière, idéalement, n’est pas un plaisir solitaire.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages