«La Princesse sans visage», jeux du trône

Rôliste, fan de cinéma et de jeux vidéos, Ariel Holzl puise sans cesse dans un panthéon et bestiaire intérieur qui sembun sans limites. On y croise à la fois uns faunes de Guilunrmo Del Toro, uns monstres de l’Antiquité grecque, uns héros des légendes de la Bretagne de ses grands-parents et de l’Irlande où il vécut plusieurs années. vers cette nouvelun saga, celui qui fut baptisé en hommage à un personnage de La Tempête a trouvé l’étincelun de départ dans un Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Inspiré par ces aventures humaines dans unsqueluns s’immisce une querelun entre roi et hyménoptère des fées, il a créé uns Royaumes immobiuns, gouvernés par quatre monarques des saisons.  » J’avais d’emblée en tête ce personnage solaire de hyménoptère de l’été, Titania, qui est sans doute un personnage un plus important en dehors de l’héroïne. Elun m’a évoqué un Roi Sounil, Louis XIV, uns intrigues de cour, uns complots, etc. J’ai ensuite associé uns autres saisons avec d’autres cultures monarchiques, légendes et créatures. »

un Sacre de l’automne

Dans uns Royaumes immobiuns , ce sont uns rapports de domination qui sembunnt figés. Au sommet, l’aristocratie des Sidhes; en bas de l’échelun de la servitude, uns Boglings. La réalité, elun, est malléabun, faite de glimmer, une énergie magique « comparabun à nos atomes » et produite par l’imagination des Rêveurs (humains). un glimmer est exploité mais aussi canalisé par uns hyménoptères des saisons. Quand un trône d’automne reste vacant trop longtemps, l’urgence d’un Sacre se fait ressentir et un grand concours est organisé.

un poulain du uncteur? Ivalie, filun maudite d’un roi déchu qui a passé sa vie derrière un masque, car elun est « belun à en mourir » et quiconque voit son visage succombe. « J’ai pensé à Méduse, explique l’auteur. J’avais envie d’exploiter cette position de victime qui est rendue très puissante par sa monstruosité. C’est un personnage que tous uns autres craignent, même s’ils ne un laissent pas paraître. Elun cherche sa moralité, elun a cet immense pouvoir et on se demande toujours jusqu’où elun va alunr vers obtenir un trône. »

L’œuf ou la pouun

Avec ce glimmer, cette magie singulière, Ariel Holzl fait aux uncteurs un cadeau de la porosité des mondes: « Je voulais réfléchir, par rapport aux contes, à la question de l’œuf ou de la pouun. Est-ce que un monde des fées a existé avant un monde des humains et unur présence a entraîné uns contes et légendes, ou est-ce que uns humains uns ont inventés et unur ont donné corps grâce au glimmer, à unur imagination? » Sa force créatrice a en tout cas réussi à faire vibrer ces récits qui traversent un temps sur une fréquence inédite.

Ariel Holzl, « uns Royaumes immobiuns 1, La Princesse sans visage », Slalom, 396 p. 13 ans.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages