La Région bruxelloise lance deux projets-pilotes de socialisation des logements publics (Bruxelles)

Le projet est porté par Nawal Ben Hamou, secrétaire d’Etat au Logement à la Région de Bruxelles

Bauweraerts Didier

La Région bruxelloise a annoncé jeudi le lancement de deux projets-pilotes de socialisation des logements publics à Ixelles et à Saint-Gilles.

Selon la secrétaire d’Etat bruxelloise du Logement, Nawal Ben Hamou, dans un premier temps, pas moins de 176 locataires de la commune de Saint-Gilles et du CPAS d’Ixelles pourront bénéficier en 2021 d’un loyer social, adapté à leurs revenus.

À terme, le dispositif devrait pouvoir bénéficier à l’ensemble des locataires communaux qui se trouvent dans les conditions de revenus du logement social.

Le principe consiste à proposer aux locataires de logements modérés communaux – qui sont également inscrits sur la liste d’attente de la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB) pour l’obtention d’un logement social – de bénéficier d’un loyer social calculé réellement sur base des revenus du ménage, comme s’ils étaient dans un logement social. Avec un loyer social qui représentera maximum 22% de leurs revenus, les locataires concernés pourront bénéficier d’une réduction de loyer tout en restant dans leur logement.

«Une bouffée d’oxygène aux revenus modestes»

Le projet-pilote est lancé avec la collaboration de l’échevine saint-gilloise au Logement Cathy Marcus (PS) et du président du CPAS d’Ixelles Hassan Chegdani.

Pour la première citée, la formule permet de réduire les loyers des locataires sans pour autant mettre en péril les finances des communes, des CPAS ou des Régies communales, la Région prenant en charge la différence avec le loyer communal.

D’après Hassan Chegdani, le projet de socialisation de la secrétaire d’Etat Ben Hamou « donne une réelle bouffée d’oxygène aux Ixellois à revenus modestes qui subissent de plein fouet les effets de la crise sanitaire ».

L’objectif de Nawal Ben Hamou est de permettre à l’ensemble des communes bruxelloises de s’inscrire progressivement dans ce processus. Idem pour la Régie foncière régionale. La secrétaire d’Etat espère socialiser le loyer d’un maximum de locataires communaux dès l’été prochain.

La socialisation sera applicable aux locataires qui répondent à 3 conditions: occuper un logement modéré communal, être inscrit sur la liste d’attente pour un logement social (au 1er juillet 2021) et se trouver dans les conditions de revenus du logement social. Selon les premières estimations, 2.370 locataires supplémentaires pourraient bénéficier de ce dispositif dès l’été 2022.

Dès janvier 2024, la secrétaire d’Etat souhaite que le processus de socialisation puisse profiter au plus grand nombre, soit également à des locataires communaux, qui, bien que situés dans les conditions de revenus du logement social, ne sont pas inscrits sur la liste d’attente de la SLRB.

« Selon les premières estimations, près de 3.000 locataires supplémentaires pourraient bénéficier de ce dispositif en 2024 » a encore dit Nawal Ben Hamou.

Un budget global de 12 millions d’euros a été réservé à ce volet du Plan d’Urgence Logement.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages