La Russie se prépare-t-elle à envahir l’Ukraine?

La Russie se prépare-t-elle à envahir l’Ukraine ? S’il faut en croire les dirigeants ukrainiens, cette éventualité est de plus en plus probable. Pourtant, les dirigeants russes affirment ne pas le vouloir. Il n’empêche, les troupes russes et ukrainiennes se massent de part et d’autre de la frontière. 

Le nœud du problème est l’intention de plusieurs dirigeants ukrainiens de faire adhérer leur pays à l’OTAN. Il faut bien reconnaître qu’une telle adhésion menacerait le cœur même de tout le dispositif militaire russe. Un peu comme si le Canada ou le Mexique décidaient d’entrer dans une alliance militaire avec la Chine. Il est évident que les États-Unis interviendraient. De la même manière, une adhésion de l’Ukraine à l’OTAN constitue une menace vitale à la sécurité de la Russie.

1. Pourquoi les Ukrainiens détestent-ils autant les Russes ? 

Le berceau de la Russie est dans la région de Kiev. Mais les aléas de l’histoire ont progressivement détaché l’Ukraine du reste de la Russie. Quelques événements ont plus particulièrement façonné le ressentiment des Ukrainiens à l’égard des Russes. Au 19e siècle, les Russes ont tenté de faire disparaître la langue ukrainienne. Dans les années 30, les politiques de Staline provoquèrent des famines qui firent des millions de morts. En 2014, la Russie a repris possession de la Crimée, qui pourtant avait été cédée à l’Ukraine en 1954. Enfin, Moscou arme les séparatistes prorusses du Donbass, dans l’est de l’Ukraine.

2. Quels sont les intérêts américains en Ukraine ? 

Étant donné l’aide internationale et les investissements étrangers, l’Ukraine pourrait ainsi devenir une vitrine de la prospérité apportée par une véritable démocratie et par une alliance avec les États-Unis. L’Ukraine constitue aussi un excellent débouché pour l’armement américain.

3. Quelle est la position de l’OTAN face à l’Ukraine ? 

L’Ukraine est considérée avec sympathie par l’OTAN, mais rien n’indique que les pays membres de l’organisation aideraient militairement l’Ukraine si elle était attaquée. Au contraire, leur soutien à l’Ukraine prendrait surtout la forme de sanctions contre la Russie.

4. Une guerre contre la Russie est-elle réellement possible ? 

Il serait étonnant que la Russie attaque l’Ukraine, tant que celle-ci se tiendra à l’extérieur de l’OTAN. Attaquer l’Ukraine signifierait aussi l’envahir et l’occuper. Bien que plusieurs dirigeants russes n’aient jamais digéré la perte de contrôle de la Russie sur l’Ukraine, un retour de la domination russe par les armes serait problématique. En effet, les occupants russes feraient face à une forte résistance locale des Ukrainiens, au point où la victoire pourrait leur échapper. Les sanctions économiques occidentales seraient désastreuses pour la Russie. Sans compter qu’une telle guerre rapprocherait davantage la Chine de la Russie, ce qui pourrait finir par coûter très cher à cette dernière.

5. Quelle est la position du Canada ? 

La politique canadienne à l’égard de la Russie et de l’Ukraine n’est pas motivée par les intérêts du Canada, mais par les tocades politiques de la vice-première ministre, Christia Freeland. Cette dernière est une nationaliste ukrainienne féroce qui déteste la Russie. Elle a d’ailleurs été interdite de séjour en Russie. Le Canada a donc tendance à épouser complètement la politique de l’Ukraine. Pourtant, le Canada doit coopérer avec la Russie dans de nombreux domaines et régions, à commencer par l’Arctique. Il peut aussi servir d’intermédiaire et d’arbitre entre les intérêts américains et ceux des Russes. Mais les positions de Freeland engagent le Canada aux côtés de l’Ukraine beaucoup plus qu’elles ne devraient.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages