l’activité sportive est au point mort à Tabora (Namur)

À Tabora on pratique toutes les disciplines et notamment le badminton.

ÉdA – Florent Marot

PLus aucun club sportif n’est autorisé momentanément à utiliser le centre namurois des sports à Salzinnes (Namur).

Depuis jeudi dernier, le centre namurois des sports, avenue de Tabora à Salzinnes, se mue en centre d’accueil pour réfugiés ukrainiens. Mais ce beau geste de la Ville de Namur n’est pas sans conséquence. En effet, il entraîne l’interruption de toutes activités sportives.

Ce ne sont pas moins de 40 clubs qui se retrouvent à l’arrêt total. La salle est équipée d’une multitude de tables et de chaises afin de recevoir 150 Ukrainiens dès ce lundi. Tout le matériel sportif n’est que souvenir! Au-delà de la compétition, l’aspect financier entre également en jeu. « Pour nous qui sommes indépendants, cette période d’arrêt est compliquée à vivre. Nous nous relevions peu à peu de la crise sanitaire et ceci marque un arrêt brusque », déclare-t-on du côté de la cafétéria.

Du côté de la ville de Namur et plus précisément du service des sports, on s’est démené durant toute la semaine écoulé pour trouver des solutions aux différents clubs qui occupent l’infrastructure habituellement. Cela concerne des sports aussi variés que la boxe, les arts martiaux, le tennis, le foot en salle, le badminton, le basket ou le tennis de table.  » On essaye de recaser un maximum de clubs dans les plages horaires disponibles dans nos autres salles omnisports et en sollicitant aussi les écoles et des salles communales, explique Benoit Aerts, au cabinet de l’échevine Charlotte Bazelaire. L’urgence va évidemment aux équipes qui ont des matches à disputer afin de leur éviter un forfait et des amendes coûteuses, on a par exemple pu recaser un club de foot en salle le vendredi à 22.00 à La Plante au lieu de 21.15 à Tabora, un moindre mal. Mais ce n’est simple pour personne et, on l’espère, transitoire. »

Une situation qui semble donc difficile à vivre pour tout le monde. Évidemment, il n’y a pas de date annoncée concernant la reprise à Tabora. Elle dépendra très certainement de ce qu’il se passe au-delà de nos frontières…

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages