Le festival Scopitone souffle sa vingtième édition à Nantes avec certains mappings géants et le retour certains nuits électro à Stereolux

Le festival des cultures électroniques et des arts numériques se déroule du 14 au 17 septembre à Nantes. Une formule resserrée sur quatre jours. Mais retour des nuits électro à Stereolux et deux mappings au Château des ducs et au bord de l’Erdre.

Vivez le Festival Interceltique :
Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Depuis 2002 le festival Scopitone se réinvente chaque année.

Par volonté mais aussi par nécessité.

« On joue avec les contraintes » explique Eric Boistard, le directeur du festival, « car il n’y a plus actuellement de grand lieu d’exposition comme nous avions pu bénéficier au MIN de Nantes il y a deux ans ou l’an dernier à Stereolux ».

Le choix s’est donc porté sur deux installations par l’espace public « ce qui correspond à l’idée qu’on se fait de retrouvailles et du vivre ensemble » ajoute Eric Boistard.

Des mappings géants au Château et au bord de l’Erdre

Les deux projets en grand format sont en accès libre de 21h à 23h30.

par la cour du Château des Ducs de Bretagne l’artiste Yann Nguéma s’inspire du patrimoine artistique et de la culture indienne mis à l’honneur par deux expositions qui leur sont consacrées actuellement.

« C’est une référence internationale en matière de mapping » détaille le directeur de Scopitone.

« Yann Nguéma est quelqu’un qui vient de la musique, il a notamment fait partie du groupe Ezekiel, un groupe qu’on connait bien et qui a été précurseur par la fin des années 1990 de la relation entre musique et image » ajoute Eric Boistard.

« L’inde qu’il nous présente sur ce mapping pharaonique de 90 mètres sur 20 est bien sûr une Inde chimérique, rêvée » conclut-il.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages