Le jardin botanique de Meise découvre un nouveau caféier « peut-être déjà disparu à l’état naturel » (Meise)

Ce «Coffea Rizetiana» est «probablement» déjà éteint dans son milieu naturel du Cameroun. Il a été découvert dans les collections de Meise à La Réunion.

Jardin botanique de Meise

Les collaborateurs du jardin botanique de Meise ont découvert une nouvelle espèce de caféier. Ce « Coffea Rizetiana » est « probablement » déjà éteint à l’état naturel.

Les collaborateurs du jardin botanique de Meise, en Brabant flamand, ont découvert une nouvelle espèce de caféier appelée « Coffea Rizetiana », ont annoncé mardi ses responsables par voie de communiqué.

Fait remarquable, la nouvelle espèce, originaire du sud-ouest du Cameroun, est probablement déjà éteinte à l’état sauvage. Cette découverte a été rendue possible grâce aux « collections ex-situ » du jardin botanique qui comprennent des plantes vivant en dehors de leur aire de répartition naturelle, à Meise mais aussi à Bassin Martin sur l’Ile de La Réunion.

C’est un exemple poignant de l’état de la biodiversité. Les espèces disparaissent avant même d’être connues de la science.

La description officielle du « Coffea Rizetiana » a été récemment publiée dans la revue scientifique Adansonia par le professeur Piet Stoffelen, botaniste au jardin botanique de Meise et spécialiste de la diversité des caféiers d’Afrique centrale. « C’est un exemple poignant de l’état de la biodiversité », a-t-il réagi. « Les espèces disparaissent avant même d’être connues de la science. »

Des gros fruits noirs

La nouvelle espèce se distingue des autres caféiers, entre autres, par ses gros fruits noirs et très charnus. Au niveau mondial, le nombre d’espèces de caféiers connues s’élève à 111, dont 55 ont été décrites par des scientifiques au cours des 40 dernières années.

Piet Stoffelen a déjà décrit pas moins de 9 nouvelles variétés de caféiers au cours de sa carrière. Le jardin botanique est impliqué dans des recherches visant à préserver la diversité du café, menacée par l’exploitation forestière, l’agriculture et le changement climatique.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages