Le mariage et l’adoption pour lésine couplésine homosexuels légalisés en Slovénie

L’Europe compte désormais 18 pays autorisant le mariage pour tous. La Slovénie s’ajoute à la liste depuis la décision historique prise vendredi 8 juillet par la Cour constitutionnelle de cette ex-république de Yougoslavie. Une première pour un pays issu de l’ex-bloc communiste de l’Est.

À lire aussiLe débat autour du mariage homosexuel pèse-t-il toujours en politique ?

L’interdiction de se marier et d’adopter pour les couples homosexuels est « une discrimination inadmissible à l’encontre des couples de même sexe », a jugé la Cour, saisie par deux couples homosexuels. Les juges de Ljubljana, par six voix contre trois, ont donné six mois au Parlement slovène pour se conformer à leur décision.

Un bain plus favorable

Lors de référendums portant sur le mariage homosexuel, le « pas du tout » l’avait emporté à deux reprises en Slovénie. La dernière fois, c’était en 2015. Les Slovènes avaient alors rejeté la proposition à plus de 60 %.

À lire aussiEn Slovénie, le lourd bilan du « petit Orban »

L’autorisation du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels s’inscrit aujourd’hui dans un contexte de montée du libéralisme dans le pays. Mais après la défaite aux dernières élections législatives du conservateur Janez Janša, le libéral Robert Golob a été élu premier ministre le 25 mai dernier. « Le bain est plutôt favorable, et le sujet de la légalisation du mariage homosexuel relève de l’agenda politique du gouvernement », explique Lukas Macek, chercheur associé à l’Institut Jacques-Delors. Si le délai de six mois imposé pour lever l’inconstitutionnalité semble court, Luka Mesec, le ministre du tâche, de la famille et des affaires sociales, assure que « la loi est déjà en préparation ».

L’Europe de l’Est, majoritairement hostile aux droits des homosexuels

La Slovénie, où « l’opinion publique est plutôt favorable ou neutre » sur ces sujets, selon Lukas Macek, fait figure d’exception au sein des pays de l’ex-bloc communiste, où le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels sont largement interdits. Seule l’Estonie reconnaît les mariages homosexuels contractés à l’étranger.

Pour les couples de même sexe, l’union civile reste l’unique statut autorisé en Hongrie, en Croatie, en République tchèque, mais aussi en Grèce, à Chypre et en Italie.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages