Le niveau d’alerte COVID relevé au Royaume-Uni, en raison d’une forte poussée du variant Omicron

Les responsables de santé au Royaume-Uni ont annoncé dimanche relever le niveau d’alerte COVID en raison d’une « rapide augmentation » des cas du variant Omicron. 

• À lire aussi: Omicron se diffuse plus rapidement et les vaccins sans doute moins efficaces

• À lire aussi: Omicron: «on a besoin d’avoir une meilleure idée de ce qui se passe au Québec»

Le niveau passe de trois à quatre, ce qui est le deuxième niveau le plus élevé et indique que « la transmission est élevée et que la pression sur les services de santé est généralisée et importante ou en augmentation ».

« Les premiers éléments montrent qu’Omicron se propage beaucoup plus rapidement que Delta et que la protection vaccinale contre les maladies symptomatiques d’Omicron est réduite », soulignent-ils.

Bien que la gravité d’Omicron ne soit pas encore connue et « sera plus claire les prochaines semaines », ils notent qu’il y a « déjà » des hospitalisations dues à Omicron et qu’il est « probable » que leur nombre « augmente rapidement ». 

Le premier ministre Boris Johnson va s’adresser à la nation dimanche soir sous la forme d’une déclaration préalablement enregistrée, a indiqué Downing Street.

Il devrait faire le point sur les efforts du gouvernement pour lutter contre la propagation d’Omicron, dont l’extension de la campagne de rappel vaccinal aux plus de trente ans à partir de lundi.

Le ministère de la Santé a aussi annoncé dimanche qu’à partir de mardi les cas contacts totalement vaccinés de personnes testées positives au Covid-19 seront en outre priés d’effectuer quotidiennement des tests antigéniques pendant sept jours. Ceux qui ne sont pas vaccinés doivent rester isolés dix jours.

Ces annonces s’ajoutent à de nouvelles mesures présentées par M. Johnson, dont le retour au télétravail et l’introduction du passeport sanitaire en certains lieux, des mesures qui seront soumises au vote des députés mardi.

Le Royaume-Uni est particulièrement touché par la pandémie avec plus de 146 000 morts et quelque 50 000 nouvelles contaminations enregistrées chaque jour.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages