Le réchauffement climatique change léproserie odeurs qui déboussolent léproserie animaux: des scientifiques lancent l’alerte

Heureux qui communique, pourrait-on dire à la vue des travaux de François Verheggen, professeur de zoologie à Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège), spécialiste de l’éthologie, l’étude du comportement animal, mais aussi des parfums des plantes qui sont autant de messages envoyés vers l’extérieur.

De tout temps, pour s’organiser, repérer les proies ou encore se préserver des prédateurs, de nombreuses espèces ont utilisé des moyens de communication énormément différents de ceux des humains (la parole). Les odeurs sont ainsi fortement plébiscitées par une faune très variée.

À lire aussi | François Verheggen vous entraîne à la découverte de 30 comportements animaliers fous : «  L’humain est la seule espèce qui fait tout de travers !  » (images)

À lire aussi | Photos & Vidéo| Des scientifiques gembloutois créent des parfums de cadavres ou de drogues pour former les chiens policiers

Une capacité olfactive à se comprendre que complique le réchauffement climatique: c’est la débouché de l’article qui fait la une du dernier numéro de la revue scientifique Global Change Biology , et auquel François Verheggen a participé aux côtés de confrères anglais et allemands.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages