Les élèves de l’Académie des Beaux-Arts de Namur mettent l’opéra et le théâtre dans tous leurs états d’arts (photos & vidéo) (Namur)

Initialement prévue pour qu’on y déambule, la nouvelle exposition des élèves de l’Académie des Beaux-Arts de Namur a dû se carapater extra-muros et virtuellement mais souffle les possibilités infinies des arts vivants.

« L’opéra est le lieu de tous les extrêmes, de toutes les émotions. Il éveille en nous des images d’expressions passionnées ou tragiques, de costumes féeriques, de boiseries dorées, de lustres flamboyants comme des feux d’artifice, de créatures de scènes fantastiques, de lourdes tentures pourpres… « 

Dans le texte de présentation de cette exposition tous azimuts, Scènes à part, il y a une atmosphère multicolore qui colle bien à ces temps de fêtes, malgré tout.

Plus loin que les coulisses

Entre 2021 et 2022, aux frontières du réel et des rêves, embrayant sur le programme Les dessous de l’opéra (concocté à l’initiative de la Ville et de son service Confluent Culture), l’Académie des Beaux-Arts de Namur a sollicité ses élèves, des plus jeunes au plus aguerris, suivant notamment les cours de Chloé Magotteaux, Laura Lavigne, Nathalie Henin ou Benoit Lacroix, pour (re)visiter les coulisses des arts du corps et de la parole, des lumières et des étoffes.

Les photographes ont ainsi pu immortaliser, un peu plus et sous toutes les coutures, la réserve de costumes, décors et accessoires de l’opéra royal de Wallonie à Liège.

Au théâtre royal de Namur, photographes et dessinateurs-croqueurs ont eu carte blanche pour en scruter la vivacité comme l’immobilité, en capter l’ambiance sous tous les angles.

Julie Smulders Les petites mains de l’opéra, Sérigraphie

Julie Smulders

Théâtre de papier, de verre ou de céramique

Dans ce monde de partage, de ressentis et d’émotions, les artistes ont aussi pris le parti de s’éloigner de ce qu’ils avaient vu sur les planches pour lever le rideau sur un monde magique et surréaliste.

En infographie, des adolescents se sont ainsi amusés à imaginer des comédiens anthropomorphes. Sur leur 31, chats, girafes et autres paon font leur cinéma avec une classe au poil.

Plus loin, c’est au mot près, au sens propre, que dessinateurs et créateurs de pop-up 3D ont relu les titres des œuvres célèbres que sont La flûte enchantée, Madame Butterfly ou autres Souliers de satin.

Et puisque le théâtre, c’est aussi le monde du trompe-l’œil, on retrouve aussi des masques semblant si souples et pourtant modelés, sculptés et peints dans de la céramique. On croise aussi une superbe robe passée dans les mains expertes de la sérigraphiste pour y intégrer une partition d’opéra.

Viviane Lambert

Puis, il y a ce livre-accordéon bluffant d’Élise Lapy: un gateau-opéra, on en mangerait.

Un «meilleur pâtissier» académicien? Peut-être bien, toujours est-il que ce gâteau-opéra est bel et bien un livre.

-Elise Lapy/photo Martin Leboutte

Ainsi les mondes se bousculent et tournoient, comme cette installation de Luc Cheffert, en infographie, de danseuses « tourbilloneuses « , qui jouant du soleil, voient leurs ombres prendre des airs de géantes aux mouvements si fragiles, comme la situation de la Culture au temps du Covid, mais graciles.

Sur Facebook jusqu’à nouvel ordre

Initialement mise en scène pour une visite publique « physique » (l’accrochage a été réalisé), suite aux règles dictées par la situation sanitaire, cette exposition a dû se rabattre sur le virtuel et le réseau social Facebook. En effet, l’Académie étant une école avant d’être un lieu d’exposition, le protocole est très strict. L’installation n’est donc, actuellement, accessible qu’aux élèves.

Une peinture de Sandra De Greef et un triptyque de Véronique Seran

Sandra De Greef et Véronique Seran

« Nous la garderons dans nos murs au-delà du 22 janvier, date de fin initialement prévue, et durant le mois de février, précise Catherine Charlier, la directrice de l’Académie, qui espère des jours meilleurs. D’autant plus qu’il y a tellement de réalisations que je n’ai pas pu tout mettre dans l’album Facebook et sa centaine de photos. J’ai encore d’autres pièces que je pourrai faire tourner. Chaque élève aura son heure de gloire.  »

Expo à voir sur la page Facebook « Académie des Beaux-Arts de Namur »

Infos: 081 25 51 53 ou [email protected]

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages