Les premières photos prises sur la Lune aux enchères au Danemark

COPENHAGUE | La face cachée de la Lune, le premier «lever de Terre» ou les traces de pas de Buzz Aldrin: plus de 70 photographies originales de la NASA, dont les premières prises sur la Lune en juillet 1969, font l’objet d’une rare vente aux enchères mercredi à Copenhague. 

• À lire aussi: Télescope spatial Roman: le savoir-faire d’ici au cœur d’un projet de 5,4G$

• À lire aussi: Les restes d’une fusée se sont écrasés sur la Lune… mais il faudra attendre pour les images

«L’une de mes photos préférées de cette fantastique collection est une photo de Buzz Aldrin prise par Neil Armstrong où vous pouvez voir Armstrong se refléter dans la visière», explique à l’AFP Kasper Nielsen, un responsable de la maison d’enchères Bruun Rasmussen.

Les 74 photos sont issues de plusieurs missions Apollo menées par la NASA, l’agence spatiale américaine, autour et principalement sur la Lune dans les années 1960 et 1970, dont 26 prises depuis le satellite de la Terre.

«Bien sûr, le clou est la mission Apollo 11 atteignant la Lune pour la première fois», le 20 juillet 1969, souligne M. Nielsen, qui a dirigé l’évaluation des clichés par la plus grande maison d’enchères danoise.

Mise en vente par un collectionneur étranger qui désire rester anonyme, la série est estimée par Bruun Rasmussen à 1,4 million de couronnes au total, soit près de 190 000 euros.

Chaque photographie est mise en vente séparément.

La plus précieuse, le premier «lever de Terre» photographié par l’astronaute américain William Anders en décembre 1968 depuis l’orbite lunaire, est estimée entre 8 000 et 12 000 euros.

On y retrouve également des clichés pris lors du retour très mouvementé vers la Terre de la mission Apollo 13, victime d’un grave accident.

Plusieurs des originaux argentiques faisaient partie des archives de la Nasa et sont exposés pour la première fois au public en amont de la vente.

D’autres sont apparus en couverture de grands magazines américains comme National Geographic ou Life pour illustrer le succès des États-Unis dans la course à l’espace.

«Cette collection est très importante aujourd’hui», juge M. Nielsen. «Elle nous montre les grandes réalisations de l’humanité d’un point de vue historique, en examinant ce qui s’est passé et ce que l’humanité a accompli dans les années 1960 et 1970».

«Elle nous montre aussi que lorsque vous vous fixez un objectif, presque tout est possible».

La dernière fois que des humains se sont rendus sur la Lune remonte à 1972, avec Apollo 17, mais la Nasa y vise un retour des astronautes vers 2025-2026.

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages