Les Schtroumpfs pour accueillir les enfants dans l’espace dédié à la vaccination des 5 à 11 ans qui ouvre au centre Pachéco à Bruxelles

Le centre de vaccination Pachéco ouvre un espace dédié aux enfants entre 5 et 11 ans. (Illustration)

Belga

Les Schtroumpfs accueilleront les enfants bruxellois entre 5 et 11 ans qui peuvent désormais être vaccinés. Un centre pilote ouvre ce 22 décembre à Pachéco.

Suivre @JulienRENSONNET

La région bruxelloise annonce qu’un espace de vaccination spécifique destiné aux enfants de 5 à 11 ans s’ouvrira dès ce mercredi 22 décembre au centre de vaccination Pachéco. C’est ce qu’annonce la Cocom. Il s’agit d’une opération pilote qui fait suite au feu vert de la Conférence des ministres de la Santé, ce lundi 20 décembre.

« Dans un premier temps, cette opération pilote s’adresse aux enfants qui présentent des facteurs de comorbidité ou qui vivent dans des ménages avec des personnes à risques« , justifie Inge Neven, responsable du dispositif Covid de la Cocom. Ces enfants sont évalués à 100.000 à Bruxelles.

Cocom

Des pédiatres et… des Schtroumpfs

Dans le centre de vaccination Pachéco, les enfants seront orientés dans un « espace spécifique » où ils seront accueillis par… les Schtroumpfs. Surtout, un médecin pédiatre et une équipe de professionnels de la pédiatrie expérimentée rassureront les kets et leurs parents.

L’inscription pour la vaccination des enfants est obligatoire « pour peaufiner l’accueil et éviter les longues files ». Elle est ouverte sur Bruvax ou au 02/214.19.19. « 200 rendez-vous ont déjà été enregistrés en moins de 24h », se satisfait Inge Neven. « Et il reste de la possibilité d’ici la fin de l’année ».

C’est le vaccin pédiatrique Pfizer qui sera injecté, en 2 doses à 21 jours d’écart. Le centre est ouvert aux enfants de 9h30 à 17h30. Inge Neven: « On évaluera le dispositif et à partir du 10 janvier, on l’étendra dans d’autres centres bruxellois ».

Encore 40.000 rendez-vous possibles en 2021

Par ailleurs, le taux de couverture vaccinal à Bruxelles flirte désormais avec les 60% puisqu’il atteint 59% en 1re dose. Quant au booster, ce sont 21% des Bruxellois qui l’ont reçu. Mais si l’on ne retient que les vaccinés, ce pourcentage grimpe au-delà de 30%, « soit des taux similaires à la Communauté germanophone et à la Wallonie », compare Inge Neven.

La semaine écoulée, Bruxelles a injecté 7.800 premières doses et 40.000 boosters. 20.000 invitations à cette 3e dose sont postées chaque jour: « toutes les personnes éligibles seront invitées avant le 31 décembre ». Pas de panique pour la capacité vaccinale: « il reste 40.000 rendez-vous possibles dans les centres en 2021, soit la moitié de la capacité totale ». Pour les publics cibles, 74% des 65 + 100% vaccinés ont reçu le booster et 67% des immunodéprimés. Au total, Bruxelles a piqué 205.000 doses de rappel. C’est « principalement le Moderna » qui est administré.

Ce 21 décembre, les capacités vaccinales bruxelloises atteignent leur maximum depuis les niveaux observés fin mai, soit en plein pic de la 3e vague. Inge Neven promet que les équipes « peuvent garantir le booster dans un délai d’un mois maximum lorsqu’on devient éligible » en fonction de la date de la dernière dose reçue. « Et si tous les Bruxellois veulent recevoir une 1re ou une 2e dose dès demain, on peut encore augmenter la capacité ».

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages