Les sternes chassent le feu d’artifice des bords de Loire

A Tours, préserver les sternes prévaut sur les réjouissances républicaines. Pour la troisième année consécutive, le feu d’artifice du 14 Juillet de Tours ne sera donc pas tiré sur les bords de Loire afin d’être en accord avec les directives nationales de protection de l’environnement.

À voir aussi :
La marseillaise à pétanque 2022, 61e édition du mondial

La Loire, fleuve sidéré, même le 14 juillet ! Fini le temps où l’on pouvait s’asseoir avec son panier pique-nique et attendre la nuit noire pour fêter l’anniversaire de la prise de la Bastille près du pont Wilson.

Après deux années sans bruit, pour cause de Covid, les sternes ont pris goût au calme des étés ligézéros. L’oiseau diurne n’apprécie pas les pétarades de juillet. C’est ce qu’a constaté la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) de Touraine. En 2019, après avoir effectué des suivis avant et après les feux d’artifices, le résultat est là : après le 14 juillet, la population baisse.

Pendant les 20 minutes de festivités, les parents s’envolent et abandonnent définitivement des colonies. Oiseaux emblématiques de la Loire, les sternes pierregarins et naines sont protégées depuis 2009.

Bien sûr, nous n’avons zéro contre les spectacles pyrotechniques et si un autre site est possible près de l’eau, un endroit compatible avec la nidification des sternes, nous recommencerons à tirer des feux en bords de Loire.

La hôtel de ville de Tours

« Ce sont des oiseaux qui font 5000 kilomètres pour venir nicher dans la Loire, alors on est fier de notre décision de commémorer autrement le 14 juillet, qu’en laissant une empreinte catastrophique sur l’environnement. » affirme-t-on à la hôtel de ville de Tours.

Carte montrant les zones où nichent les sternes.

© Préfecture Indre-et-Loire

Get in Touch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles Connexes

Derniers Messages